Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil APEHM - L'envol Bé Assurer la pérennité du centre l’Envol de Bé après une grave crise financière, Lomé, Togo
Pour aller plus loin
APEHM - L'envol Bé
  • ---- --- Bé Togo
  • +228 90102866
  • envolbe@nullyahoo.fr
  • Agathe Sogoyou
  • agathesogoyou@nullyahoo.fr
  • APEHM envol-bè


Assurer la pérennité du centre l’Envol de Bé après une grave crise financière, Lomé, Togo

  • Enfance : Apprentissage
  • Afrique : Tchad
  • Fiche d'expérience

Par Agathe Sogoyou le 10/03/2015

En 2010-2011, l’Institut Médico Psycho Pédagogique l’Envol de Bè a traversé une crise financière, due au retrait programmé de la Caritas et l'absence de relais pris par l'Etat

 

  1. Le contexte

 

 

Le Centre Médico Psycho pédagogique l’Envol de Bè est situé au centre ville de Lomé ;  Il est contigu à l’hôpital Secondaire de Bè dans l’enceinte du Jardin d’enfants de Bè de Souza. Le Centre dispose d’un bâtiment composé de trois salles et des sanitaires.

 

L’Institut Médico Psycho Pédagogique l’Envol est le seul Institut au Togo qui prend en charge les personnes vivant avec un handicap mental. Son objectif est de rendre les personnes vivant avec un handicap mental autonomes en contribuant à l’amélioration  de leur qualité de vie. L’Institut est né de l’Association pour la Promotion de l’Enfant Handicapé Mental (APEHM) et compte neuf centres dont le Centre Médico Psycho Pédagogique l’Envol de Bè. L’Institut était financé par la Caritas allemande.

 

Le projet s’étend à tous les enfants en situation de handicap mental et polyhandicapés du Togo. Le centre Medico psycho Pédagogique l’Envol de bè accueille 79 enfants âgés de 0-18ans.

La prise en charge des enfants en situation de handicap mental se fait en psychomotricité, orthophonie, kinésithérapie, éducation physique et sportive, en expression artistique, apprentissage scolaire, pour atténuer leurs difficultés psychoaffectives et cognitives, et leur permettre ainsi d’acquérir une plus grande autonomie. Les adolescents sont ceux pour qui l’intégration professionnelle est envisagée et qui ont une possibilité de choisir, en fonction de leur compétence, un métier.

 

 

  1. La crise apparue en 2010

 

 En 2010-2011,  l’Institut Médico Psycho Pédagogique l’Envol de Bè a traversé une crise financière. La Caritas allemande avait signé avec nous et l’Etat une convention tripartite, s’engageant sur dix ans à nous soutenir. Ensuite c’était à l’Etat de prendre le relais. Mais au bout des dix ans, la Caritas s’étant retiré du soutien à notre centre, le  Gouvernement Togolais n’a pas honoré son engagement. Et cela a failli pousser  le centre  à sa fermeture

L’attente des parents était que le gouvernement Togolais reprenne le financement de l’Institut et survienne aux besoins du centre. Notre objectif était d’éviter la fermeture du centre dans l’intérêt des enfants et assurer sa pérennité.

 

 

  1. La mobilisation

 

Nous nous sommes alors mobilisés. Nous avons invité les parents à des réunions de discussions et  de prise de décisions.

Nous avons envoyé des courriers de plaidoyer, de demande d’aide, de recherche de partenariat. Tout le personnel s’est impliqué dans cette action. Il était chargé de chercher les voies et moyens pour une résolution de la crise. Il devait véhiculer les courriers, trouver des personnes ou des ONG pouvant nous venir en aide. Les parents aussi allaient dans le même sens  et ont été les premiers acteurs. Ils contribuaient en nourriture pour la cantine et nous apportaient le matériel nécessaire pour la prise en charge.

Nous avons passé des étapes de stress intenses. Nous sommes passés du désespoir à l’espoir.

Car des nouveaux soutiens ont pu être trouvés.

Sous la pression, l’Etat a repris son aide d’abord sous la forme de mise à disposition de personnel éducatif, puis de soutien matériel.

Le centre était sauvé, mais sa pérennité reste encore fragile.

Nous avons trouvé comme partenaires l’ONG MECI (Mission enfant pour Christ International) qui a beaucoup aidé le centre sur le plan financier, matériel et en ressources humaines. Il nous nous a permis de rénover le centre.

L’Etat a aussi finalement repris son rôle de partenaire, en prenant en charge le personnel sur le plan salarial.

 

  1. Les enseignements

 

 

Le centre a survécu, et a pu surmonter toutes les difficultés. En cela nous croyons que notre objectif est atteint.

Mais que de difficultés rencontrées, parmi lesquelles la lenteur des réponses à nos courriers et à nos demandes a été la plus dur à vivre.

Les enfants qui sont les premiers bénéficiaires ont aujourd’hui le sourire ainsi que le personnel. Pour l’entourage c’est un ouf de soulagement et pour moi une grande joie.

Cependant tout n’est pas encore stable.

Les enseignements tirés de cet épisode c’est qu’il faut toujours oser et compter sur soi-même et ne pas toujours attendre de l’extérieur.

Il faut toujours oser, être audacieux, c’est le conseil que je pourrais donner si d’autres se trouvent dans la même situation.

 

Mme Agathe Sogoyou, directrice de l'IMPP de lEnvol, Bé

 

 

 

 

 

 

Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 50 - 30 = ?
Votre réponse: