Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil Les ateliers rencontre d'éveil pour les enfants trisomiques et leurs familles, un lieu d'échanges, Asnières, France.


Les ateliers rencontre d'éveil pour les enfants trisomiques et leurs familles, un lieu d'échanges, Asnières, France.

  • Vie sociale et quotidienne
  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par Castagna le 08/10/2010

L'idée ? Réunir les familles autour d'un goûter, quatre fois par an le samedi après midi.

 

Le contexte :

 

 

Les rencontres se font à Asnières, près de la Mairie, dans une grande salle fournie gracieusement par cette dernière. Ces rencontres sont à l’attention des enfants trisomiques (0-12 ans) et de leurs familles. Lieu d’échange entre les adultes pendant que les enfants se retrouvent autour de coins jeux avec des bénévoles (coin bébé, coin bibliothèque, pâte à modeler, dessin, jeux pédagogiques…)

 

C’est l’association Trisomie 21 Paris qui couvre nos besoins en assurance, mais c’est un projet personnel.




La finalité de l’expérience vécue

 

En mettant en place ces ateliers d’éveil, je voulais que les familles, les enfants trisomiques, leurs frères et sœurs, puissent se rencontrer pour tisser des liens et trouver une identité sociale. Je voulais que les familles sortent de l’isolement pour certaines et échangent leurs expériences.

 

J’ai mis beaucoup de temps à trouver des biais pour faire passer l’information auprès des familles, cela a été le plus difficile.


La mise en œuvre, le déroulement

 

Les ateliers ont lieu 4 fois par an. J’installe tout le matériel le matin et les familles et bénévoles me rejoignent l’après midi autour d’un goûter.

Les rencontres sont libres, les bénévoles se placent selon leurs centres d’intérêt (bébés, jeux pédagogiques, discussion avec les parents…) et j’accueille les familles, j’essaye de les présenter en fonction de l’âge de leurs enfants, de leur lieu de résidence, de leurs questions et des expériences des uns et des autres.

 

Les moyens

Ø       Au plan humain : Les bénévoles sont des amis, pour la plupart des enseignants.

Aucune formation spécifique n’a été nécessaire, au contraire, ce sont des rencontres humaines qui ne doivent pas être formelles pour que les rencontres soient VRAIES. C’est un lieu de vie où chacun apporte ce qu’il a à apporter.

 

Ø       Au plan financier : L’association trisomie 21 Paris soutient le projet en procurant une assurance et la Mairie nous prête gracieusement la salle. Les ateliers sont gratuits, il n’y a pas de relation d’argent du tout.

 

Ø       Au plan technique et matériel : J’achète le matériel manquant moi-même (pâte à modeler, feuilles…) et fournis le café, le thé, les gobelets… Les familles amènent un gâteau et une boisson.

 

 

Evaluation

 

Je reçois beaucoup de témoignages de familles qui me disent que ces rencontres comptent beaucoup pour elles, je ressens toute la joie de tous sur place. L’énergie qui circule est positive, chacun prend du courage et de la force dans ce groupe et repart avec le sourire.

 

Il y a d’ailleurs de plus en plus de personnes présentes aux ateliers. Les enfants ont leurs repères, connaissent bien les bénévoles et vont tout de suite jouer. Les bénévoles trouvent beaucoup de joie aussi à ces rencontres et me le disent, s’attachent aux familles.

Pour l’instant je n’ai rencontré que des difficultés d’ordre administratif, les limites seront certainement liées au nombre de participants, mais la salle est grande et pour l’instant, le problème ne se pose pas.

 

L’évolution se fait en fonction des rencontres et des gens qui y participent, leurs besoins, aucune n’est pareille. Elles sont toutes très riches.

 

La productibilité rencontrée est d’ordre social, humain, alors ce n’est pas quantifiable, ni limité, heureusement !

Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 4 + 4 = ?
Votre réponse: