Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil Faculté Pédagogique de l'Université Sts Cyrille et Méthode Destination: Intégration scolaire
Pour aller plus loin
Faculté Pédagogique de l'Université Sts Cyrille et Méthode
  • rue T. Turnovski 2 5000 Veliko Turnovo Bulgarie
  • 0000
  • anelia_gb@nullyahoo.com
  • legkostup
  • anelia_gb@nullyahoo.com
  • Faculté Pédagogique de l'Université Sts Cyrille et Méthode


Destination: Intégration scolaire

  • Enfance : Intégration scolaire
  • Source d'information générale : Textes édités, livres, brochures
  • Europe : Bulgarie
  • Source

Par legkostup le 05/08/2010

P R E F A C E


« Destination : Intégration scolaire», tel est l’objectif visé par cet ouvrage écrit en étroite collaboration par des collègues de l’Université St Cyrille et Méthode de Véliko Tarnovo (Bulgarie) et de l’Université de Mons-Hainaut (Belgique).


En effet, durant des décennies, on a privilégié une scolarisation en écoles spéciales, ignorant la richesse de la différence, de la diversité et donc d’une société où il ferait bon « vivre ensemble ». Ces dernières années, des réformes législatives ont introduit des changements qui s’appuient sur une modification de notre vision des handicaps. Dans le cadre du diagnostic des troubles et difficultés du développement, on tente de privilégier les capacités et compétences, les points forts de la personne. De même, on envisage davantage l’orientation vers des écoles ordinaires, accueillantes, intégratrices.
Quel bouleversement dans le champ de l’enseignement !


Ce bouleversement n’est pas le fruit du hasard, mais d’une part, d’une modification des valeurs : on met davantage l’accent sur le rôle valorisé d’écolier ou d’étudiant, ainsi que sur la qualité de vie de ces jeunes. De plus, le savoir psycho-pédagogique s’est considérablement enrichi. Enfin, la perspective dans les pays européens, telle qu’elle est reflétée et soutenue par l’Agence européenne pour le développement de l’éducation des personnes ayant des besoins particuliers, encourage tant les enfants ayant un handicap que leurs parents, les hommes politiques, les administrations, les praticiens de l’éducation et les chercheurs à développer des stratégies d’inclusion scolaire.


C’est pourquoi le temps est venu de répondre à plusieurs questions, d’introduire de nouvelles orientations dans les instructions officielles et de structurer et d’organiser le travail de tous les partenaires éducatifs dans toutes les écoles. Il est urgent de redéfinir l’école qui apporte des savoirs-faire et des savoirs-être ayant du sens pour chacun des élèves.
Tous ces changements visent un seul objectif : créer les conditions sociales, éducatives et relationnelles pour construire un monde où il fait bon « vivre ensemble » !


Cet ouvrage est aussi le produit d’une longue histoire de collaboration de près de 20 ans et d’activités bulgaro-belges. Pour la première fois, un livre comportant huit chapitres est écrit par une équipe d’auteurs bulgares et belges et présenté dans les deux langues, le bulgare et le français. Une de ses particularités est que cet ouvrage est le fruit d’équipes universitaires de sensibilité, de langue et de culture différentes ; il reflète également des préoccupations scientifiques originales, qui ont choisi de se soutenir mutuellement et de s’inscrire dans une complémentarité enrichissante. Cet exemple d’intégration des recherches, ce partage des connaissances, ce souci de savoir ensemble est sans doute exemplatif de notre souci commun de valoriser les efforts des écoles intégratrices. Ce souci a également été partagé par le Commissariat Général aux Relations Internationales de la Communauté française Wallonie-Bruxelles et du Ministère de l’Education et de la Science de Bulgarie, qui ont soutenu ces deux équipes universitaires.


Etre intégré, participer à la vie de sa communauté, c’est une demande naturelle de toute personne qui, en raison de ses différences psychologiques, intellectuelles, sociales, culturelles, ou autres, sollicite tout simplement que tous reconnaissent sa qualité de personne et de citoyen à part entière.


L’objectif principal de cet ouvrage est de rassembler les contributions scientifiques de collègues de la Faculté de Psychologie et des sciences de l’Education de l’Université de Mons-Hainaut (Belgique) et de la Faculté des sciences de l’Education de l’Université Sts Cyrille et Méthode de Véliko-Tarnovo (Bulgarie).


Le premier chapitre décrit le cadre général des activités de recherche de Dupont et de son équipe sur le défi de la qualité en éducation, impliquant une nouvelle culture, celle de l’évaluation. Ces auteurs expliquent les différentes formes de qualité s’appliquant à tous les établissements d’éducation, mettant également en évidence les dangers d’une culture de résultat.


Kostova se focalise avec raison sur les dispositions et déclarations internationales ainsi que sur les lois bulgares et rappelle avec raison l’importance de l’intégration et la nécessité d’instaurer au plus vite les conditions de sa mise en œuvre.


Le troisième chapitre de Garbacheva propose une description détaillée du processus d’intégration scolaire et insiste sur la nécessité d’une formation professionnelle de qualité afin de répondre adéquatement aux besoins éducatifs d’enfants différents. La pédagogie différenciée et intégratrice s’adresse tant aux enfants ayant des handicaps qu’à ceux qui font partie de groupes minoritaires. L’accent est mis en particulier sur le rôle de l’éducateur-ressource, nouvelle profession dans l’école bulgare d’aujourd’hui qui se centre sur le Programme Educatif Individualisé.


Haelewyck présente, dans le quatrième chapitre, les activités scolaires et extra-scolaires visant à assurer le bien-être de chaque élève. Pour favoriser la dimension sociale de l’intégration scolaire, la prise en compte des moments entre les cours, des activités de loisirs et de jeux est essentielle. De même, l’analyse des relations d’amitié et de soutien social entre les élèves à besoins spécifiques et les autres élèves est essentielle afin de développer l’autonomie et l’intégration sociale.


Karagyozov présente, dans le cinquième chapitre, l’intégration scolaire à travers les relations entre le domaine individuel et le domaine social. L’accent est mis sur les différentes activités en vue de sa mise en œuvre.


Dans le sixième chapitre, Magerotte présente la stratégie d’élaboration des Programmes Educatifs Individualisés ainsi que les rôles et tâches des membres de l’équipe disciplinaire, ainsi que des parents et de l’élève à besoins spécifiques, en vue d’assurer un enseignement répondant aux besoins de l’élève et aux attentes des parents.


Le septième chapitre de Legkostup, à la fois peintre et pédagogue, décrit, au travers d’une expérience d’éducation intégratrice en activités artistiques, comment réaliser ces activités artistiques dans la classe. La participation de tous les élèves, tenant compte de leurs capacités et habiletés individuelles, se traduit par une richesse et créativité de grande qualité.
La formation des équipes d’intégration est le thème du dernier chapitre de Deprez. Afin de développer la créativité pédagogique des enseignants, elle se base notamment sur les activités de formation continue réalisées dans le service d’orthopédagogie clinique de ces dernières années.


Si cet ouvrage est d’abord écrit pour les étudiants des Universités et des Hautes écoles de formation des enseignants, il répond également aux questions que se posent d’abord les parents ayant un enfant en situation de handicap, ainsi que ces enfants eux-mêmes, les directions et professionnels des établissements scolaires et non scolaires, les praticiens dans le domaine éducatif et scolaire et à tous ceux qui s’intéressent aux politiques de l’intégration.


Anéliya Garbacheva

Faculté de Pédagogie Université

«Sts-Cyrille et Méthode» (Bulgarie)

 


Ghislain Magerotte
Faculté de Psychologie et des sciences de l’éducation
Université de Mons-Hainaut

Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 4 + 4 = ?
Votre réponse: