Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil Association Quanta Prendre en charge le handicap psychique à travers deux univers différents que sont le théâtre et la gastronomie, Association QUANTA, Villeneuve d'Ascq, France
Pour aller plus loin
Association Quanta
  • 7 chemin du grand marais 59659 Villeneuve d'Ascq France
  • 03-20-19-07-07
  • asso.quanta@nullwanadoo.fr
  • Florène Champeau
  • asso.quanta@nullwanadoo.fr


Prendre en charge le handicap psychique à travers deux univers différents que sont le théâtre et la gastronomie, Association QUANTA, Villeneuve d'Ascq, France

  • Travail et activité : Insertion professionnelle
  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par Florène Champeau le 18/07/2011

L'Association Quanta regroupe deux univers différents, à savoir la culture et la restauration. En effet, l'association dispose à la fois d'une compagnie culturelle ainsi que d'un ESAT.



Contexte

 

L’Association Quanta a la particularité de regrouper deux univers différents, à savoir la culture et la restauration. En effet, l’association dispose à la fois d’une compagnie culturelle ainsi que d’un ESAT ayant pour objet commercial un restaurant semi-gastronomique.

 

A l’origine en 1992, l’Ecole de Pratique Théâtrale Quanta était une compagnie culturelle qui proposait des actions théâtrales à destination de publics divers en situation de handicap : personnes autistes, personnes présentant des troubles psychotiques… L’Association Quanta dans sa forme actuelle est née en 2000 avec l’ouverture du CAT, d’après le projet du fondateur de l’association, Hervez Luc.

 

L’Association Quanta accueille des personnes en situation de handicap psychique, souffrant de troubles psychotiques ou d’autisme. La capacité d’accueil est de 22 travailleurs, actuellement âgés de 24 à 55 ans, la moyenne d’âge se situant autour de 30 ans.

 

Finalité

 

L’idée était de proposer un cadre de travail pour les personnes handicapées en plus de l’activité culturelle. Sur la base de ce projet, le Maire de Villeneuve-d’Ascq a accompagné le projet en mettant à disposition une ferme à rénover : la Ferme Petitprez.

 

Cette volonté d’établir un lien entre restauration et culture avait pour objectif de mettre les personnes accueillies en situation de contact direct avec le monde extérieur. En effet, ces dernières, atteintes de troubles psychiques, ont une forte tendance au repli sur soi et à la non-communication. L’Association Quanta, à travers le dispositif établi, met les personnes en avant, les valorise, et les oblige à se confronter aux autres, qu’il s’agisse des clients du restaurant ou du public de la compagnie théâtrale. L’activité théâtre et l’activité restauration n’ont à première vue rien en commun. Pourtant, force est de constater qu’elles ont les mêmes objectifs de valorisation de la personne et d’inclusion de celle-ci dans la société.

 

 

Mise en œuvre

Les plannings sont organisés de sorte que toutes les personnes accueillies participent, par roulement hebdomadaire, à l’ensemble des activités.  La plupart du temps, chaque travailleur de l’ESAT effectue une semaine en salle, une semaine en cuisine et une semaine en activités artistiques, en soutien ou en lingerie et ménage. Ces divers secteurs sont divisés en sous-sections :

Pour la salle : le bar, le service, la prise de commande, l’entretien…      

            Pour la cuisine :  Les cuissons, les desserts, la légumerie, l’entretien…

 

A côté du travail de restauration sont prévues des heures d’ateliers et de soutien lors desquelles plusieurs activités culturelles sont effectuées comme cela a été par exemple le cas cette année par le biais d’un atelier d’arts plastiques en partenariat avec le LaM (Lille Métropole Musée d’Art Moderne, d’Art Contemporain et d’Art Brut), ainsi qu’un atelier de percussions brésiliennes.

 

 

Moyens

  • Au plan humain : L’équipe encadrante est très variée. La directrice, Isabelle Saint Aubert, gère aussi bien la comptabilité que les ressources humaines. Le chef cuisinier, Benoit Flahaut, commence à acquérir une renommée importante en France, du fait de ses nombreuses et prestigieuses récompenses.

 

Toute une diversité de personnes gravite autour de l’Association, ce qui est très enrichissant car il y a toujours de nouvelles idées, propositions…mais bien sûr, la difficulté est de parvenir à fédérer ! Chacun doit se sentir concerné par le projet, et ce de manière égale. Cette rencontre de personnes provenant d’horizons sociaux et professionnels complètement différents est certes un avantage, mais il faut pour cela une bonne cohésion d’équipe ainsi qu’une communication efficace.

 

L’Association dispose d’une éducatrice spécialisée, Vanessa Pus. Elle est assistée de stagiaires. Les bénévoles se révèlent indispensables à la bonne marche de l’Association.

 

L’Association fait toujours appel à des Intervenants extérieurs professionnels pour mener à bien ses diverses activités culturelles. A titre d’exemple, les personnes en situation de handicap ont bénéficié de plusieurs séances auprès d’un plasticien dans le cadre de l’atelier d’arts plastiques, les ateliers théâtre sont encadrés par des comédiens et metteurs en scène professionnels,…

 

  • Au plan financier : L’Association dispose de 3 budgets : deux budgets pour l’ESAT (budget social et commercial) et un budget pour la culture.

 

L’Agence Régionale de Santé la subventionne, tout comme la Mairie, le département du Nord et la Région Nord-Pas-De-Calais. L’Association compte beaucoup sur les dons et le mécénat.

 

  • Au plan matériel : Quanta a à sa disposition des locaux pour les bureaux, la salle de l’Estaminet pour l’activité restauration, une salle de séminaire pour accueillir des entreprises, des manifestations telles que des communions, des mariages, ainsi qu’une petite salle pour les diverses formations dispensées aux travailleurs. En plus de  tout cela, une salle dénommée « le hangar » est utilisée pour les répétitions de la compagnie.

 

 

Evaluation

 

 

L’un des points positifs de ce dispositif est l’absence de lassitude quant aux tâches effectuées. Les travailleurs, en étant sur différents postes, effectuent des activités variées, développent leurs compétences et mobilisent toutes sortes de connaissances diverses. De plus, ils peuvent côtoyer des personnes différentes, des intervenants différents. De là se crée un certain dynamisme, et les travailleurs sont amenés à entrer en relation directe avec toutes ces personnes.

 

Le défi majeur  pour l’Association est de remettre la culture au centre de son activité, tout en conservant la renommée acquise par l’estaminet. Ce travail est initié depuis un an grâce à l’arrivée d’un coordinateur culturel, Florent Guidez.

 

En plus d’une reconnaissance de comédiens en voie de professionnalisation, les travailleurs handicapés sont perçus en tant que véritables spécialistes de la restauration.

 

Travailler chaque jour aux côtés de personnes en situation de handicap psychique crée un fort attachement, qui donne envie de s’investir encore plus. Côtoyer les travailleurs au quotidien permet une réelle prise de conscience de leurs besoins, de leurs capacités et de leur évolution. Lors d’une nouvelle création théâtrale par exemple, il est toujours très impressionnant de constater le travail réalisé et la transformation des travailleurs-comédiens.

 

La problématique de l’accès à la culture des publics marginalisés et exclus occupe une place importante à l’heure actuelle. La loi du 11 février 2005 a mis en place de nouvelles conventions « culture-handicap » en ce sens et l’Association Quanta compte bien développer cet axe de façon plus approfondie.

 

Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 50 - 30 = ?
Votre réponse: