Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil Fondation La Belle étoile L’atelier Cinq, anciennement appelé motivationnel, un lieu au rythme adapté à la croisée du travail et des activités d’utilité sociale, Châtel-St-Denis, Suisse
Pour aller plus loin
Fondation La Belle étoile
  • Rte de Montreux 46-48 CH-1618 Chatel Saint Denis Suisse
  • + 41(0)21 9483040
  • mail@nullbelle-etoile.ch
  • Melanie Rigolet
  • at.motivationnel@nullbelle-etoile.ch


L’atelier Cinq, anciennement appelé motivationnel, un lieu au rythme adapté à la croisée du travail et des activités d’utilité sociale, Châtel-St-Denis, Suisse

  • Travail et activité : Activités de jour
  • Europe : Suisse
  • Fiche d'expérience

Par Melanie Rigolet le 09/07/2018

Si la plupart des employés souhaitent avoir une activité de type professionnel avec les contraintes imposées, certains employés ne semblaient pas trouver leur place dans ces ateliers productifs. D’où l’idée de créer un nouvel atelier, le cinq.

La Fondation La belle Etoile

 

La Fondation La Belle Etoile se situe à Châtel-St-Denis, une petite ville du sud du canton de Fribourg. Elle accueille des adultes en situation de handicap mental psychique et/ou physique.

Sa mission consiste à accompagner les personnes dans un projet de développement professionnel et personnel à long terme en favorisant l’épanouissement et l’autonomie personnels.

En ce moment, l’âge des personnes accueillies va de 18 à 77 ans.

L’institution est composée de deux secteurs ; professionnel et résidentiel.

Le secteur professionnel est constitué de cinq ateliers comportant environ 40 places au total : L’Atelier Céramique, la Menuiserie, la Cuisine, la Sous-Traitance et le dernier-né, l’Atelier Cinq (anciennement Motivationnel) qui est un atelier de type occupationnel. Même si cela n’est pas un but en soi, tous nos ateliers sont productifs à l’exception de l’Atelier Cinq. Dans la mesure du possible, et en fonction des places disponibles, c’est l’employé accueilli qui choisit l’atelier où il désire travailler.

Le secteur résidentiel, annexe aux ateliers, abrite une vingtaine de nos travailleurs, les autres vivant dans leur propre foyer ou chez leurs parents.

 

 

Finalités de l’atelier Cinq

 

Certains employés ne semblaient pas être à leur place dans l’atelier où ils se trouvaient, l’activité proposée ne leur correspondant pas ou plus. (Activités pas adaptées, trop compliquées, besoin de plus d’accompagnement, voire de repos, etc).

Par conséquent, ces employés « prenaient » la place d’autres à qui les activités proposées correspondaient parfaitement. D’où l’idée de créer un nouvel atelier.

 

 

Fonctionnement de l’atelier

 

L’Atelier Cinq a ouvert en juin 2016 avec quatre employés dans un premier temps. Le choix s’est porté pour des personnes pour qui le besoin de ce changement nous paraissait le plus évident. A ce jour l’atelier compte trois employés à temps plein, un à 90%, un à 60%, deux à 50% et un à 40%.

A la base, nous avions imaginé des activités manuelles et créatrices comme activité principale mais il s’est avéré que ce type d’activité demandait un accompagnement « 1/1 », donc difficile à réaliser.

Aujourd’hui, nous faisons des balades (culturelles ou sportives), du jeu, du dessin, du bricolage (décoration du réfectoire) ou encore de la danse et des activités didactiques. On y effectue aussi quelques petits travaux d’extérieur au jardin ou à la ferme ainsi que de la sous-traitance simple. Plusieurs fois par semaine, nous faisons les achats alimentaires pour l’atelier Cuisine.

 

Jusqu’à maintenant il aura été difficile d’établir un planning d’activité en avance. Je vois au jour le jour selon la demande des clients, la météo, les humeurs et bien sûr les employés présents pour prévoir les activités.

 

Tous les employés des ateliers de la Belle Etoile sont rémunérés, ceci en plus de la rente AI qu’ils perçoivent mensuellement.

 

Moyens et ressources

 

Cet atelier ayant remplacé un autre, rien n’a changé au niveau des ressources d’accompagnement. Il y a donc un professionnel par atelier.

 

Selon les critères de l’Etat, nous attendions qu’on nous octroye un poste supplémentaire, les ateliers de type occupationnel ayant droit à deux accompagnants pour sept personnes en situation de handicap au lieu de un pour sept dans nos ateliers de production.

Sinon, le matériel comporte principalement du nécessaire de bricolage, dessin et des jeux, que nous possédions déjà.

 

Evaluation, enseignements

 

 

L’objectif est atteint dans le sens où nous avons pu engager des employés dans les ateliers de production grâce aux places libérées depuis l’ouverture de l’atelier Cinq. A l’atelier Cinq, tous ont pu trouver une activité variée et adaptée. De plus, en cours de route nous avons réadapté l’horaire de cet atelier pour arriver à des journées plus courtes de 35 minutes le matin et de 20 minutes le soir.

 

Par contre la dynamique particulière de ce groupe réunissant des employés peu actifs ces dernières années, a demandé une énergie énorme pour tâcher de « remotiver » la troupe au travail. Aussi, il est difficile d’assumer seul un groupe de personnes si peu autonomes au travail et aux besoins si différents. Nous allons bénéficier prochainement de l’aide d’une stagiaire.

 

Nous allons aussi organiser un événement, très simple, comme une verrée avec les parents des employés concernés afin d’officialiser ce nouvel atelier. Nous aurions dû à mon avis le faire plus tôt car vis-à-vis des parents concernés, des employés de toute l’institution et même du personnel, l’image de cet atelier semblait extrêment floue et donc peu valorisante et pas dynamique. Il faut dire que cet atelier s’est créé petit à petit, l’air de rien, sans annonce « officielle » à l’ensemble des employés. Les plus curieux sont venus visiter/questionner mais ce n’est pas la majorité. Alors comme il n’est jamais trop tard, aujourd’hui nous travaillons donc à l’image que nous aimerions donner à cet atelier. C’est dans cette lancée aussi que nous l’avons rebaptisé. Le nom « Motivationnel » avait été choisi par la direction et ne parlait pas à la plupart des collaborateurs. Les employés et leur parents ne l’appelaient jamais par ce nom. « Atelier Cinq » (cinquième atelier de l’institution) nous paraissait plus simple et plus frais…

Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 5 + 5 = ?
Votre réponse: