Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil Adapei45 Les petits camions blancs
Pour aller plus loin
Adapei45
  • 6 ter, rue de l'abbé Pasty 45400 Fleury les Aubrais France
  • 02 38 65 49 90
  • m.borel@nulladapei45.asso.fr
  • Eric Leblond Landrier
  • e.leblond@nulladapei45.asso.fr
  • Esat "Les R˘teliers"


Les petits camions blancs

  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par Eric Leblond Landrier le 02/08/2012

L'objectif de ce projet est de permettre à des travailleurs de l'Esat de se rendre seul ou en binôme, avec le matériel nécessaire, de façon motorisée, sur des chantiers.

L'ESAT LES RATELIERS, SES ACTIVITES.L'esat 'les Râteliers' situé à Amilly, commune proche de Montargis dans le Loiret est géré par l'Adapei du Loiret.Il accueille, dans un cadre semi rural, 112 travailleurs en situation de handicap mental pour 104 Etp, agés de 18 à 60 ans. Il propose 5 activités. La restauration (liaison froide et chaude); les espaces verts (4 équipes); la sous-traitance (3 ateliers);la brasserie(Bell de Loing);le GAPS (Groupe Autonome de Prestation de Service).Le GAPS est une activité permettant à des personnes démontrant certaines compétences professionnelles et d'autonomie de travailler seules ou en binôme sur des chantiers sans être accompagnées par un moniteur. Cette activité concerne 14 travailleurs. Les métiers sont divers; Espaces verts; Voiries; Peinture; Mise en rayon; Enlèvement d'encombrants,...

L'OBJECTIF :Le GAPS tente de répondre aux besoins des personnes démontrant certaines compétences professionnelles et d'autonomie et souhaitant également se distancier du fonctionnement institutionnel. Il s'agit d'une activité ne nécessitant plus la présence permanente d'un moniteur.Des marchés ont été trouvés dans un rayon de 10 kms autour de l'Esat, concernant des travaux d'espaces verts, de voirie, de peinture, de nettoyage de mobilier urbain. Le problème de l'autonomie de déplacement est vite apparu. Il fallait trouver le moyen de se rendre sur les chantiers avec du matériel sans l'assistance d'un chauffeur. Notre objectif a donc été de permettre aux travailleurs de se rendre seul ou en binôme en autonomie sur leur chantier. Les craintes étaient: Capacité des travailleurs à appréhender la conduite d'un véhicule; Capacité à intégrer les dangers de la route; capacité à appréhender un problème en cours de circulation; capacité à intégrer le code de la route. Notre objectif final est de permettre au plus grand nombre de travailleurs du service et des autres services de conduire un véhicule sans permis qu'il s'agisse d'un camion ou d'une voiture.

LA MISE EN OEUVRE:En octobre 2008, le projet a été présenté aux travailleurs du GAPS et a été accueilli avec enthousiasme.Une action « code de la route », plus aboutie que le soutien déjà mis en place, a été engagée.Début 2009, l'achat du camion a été réalisé. Nous avons ensuite mis en place une formation pratique de conduite avec le véhicule en collaboration avec l'entreprise qui nous avait vendu le camion.Au niveau de l'apprentissage, nous avons privilégié l'intervention de prestataires extérieurs ordinaires : auto-école, organisme de formation, concessionnaires….pour que les personnes en situation de handicap soient en contact multiple et diversifié avec le monde ordinaire.Tous ces apprentissages sont mesurés et progressifs.Puis des outils pédagogiques ont été conçus :Le changement d'une roue– Le chargement du camion–La signalisation du chantier–La conduite à tenir en cas d'accident– Des repérages d'itinéraires Esat/ chantier ont été faits ainsi des essais de conduite « grandeur nature ».Fin mars 2009, pour la première fois, des personnes se sont rendus en autonomie sur leur chantier.Ce programme débuté en 10/2008 a permis de se rendre sur un chantier en 03/2009.

LES MOYENS:Nous avons pu réalisé cette action grâce: à des moyens financiers issus des excédents commerciaux réalisés par l'esat, le coût d'un camion neuf est d'environ 14 k€ et grâce à la fondation Caisse d'épargne qui a pu financer une partie de l'achat d'un véhicule.- a la mise en place d'actions spécifiques de soutien en vue d'une prise en charge globale du véhicule, code de la route,conduite, relation avec l'environnement(constat accident, téléphone portable,réparation d'une roue,...), ces soutiens ont été réalisés par des organismes extérieurs pour la plupart et par l'éducateur technique spécialisé qui gère le service. Celui ci a créé des outils pédagogiques, adaptés aux personnes n'ayant pas accès à la lecture, utiles au quotidien dans l'utilisation des camions. Nous avons également pu réussir cette expérience grâce et surtout à la volonté affichée par les personnes handicapées à conduire un véhicule sans permis et à se déplacer en autonomie.

LES RESULTATS:L'action s'est engagée en 2008. L'établissement posséde aujourd'hui 3 camions sans permis. Si les moyens financiers le permettaient, il y en aurait davantage. 2 personnes au départ conduisant une voiture sans permis. Aujourd'hui, 8 personnes conduisent un camion sans permis. L'expérience a été étendue aux autres ateliers afin de leur permettre à des fins personnelles d'utiliser un véhicule sans permis. C'est aujourd'hui plus d'une dizaine de personnes concernées. Cela a permis à quelques travailleurs de s'acheter un véhicule personnel et pour un couple de pouvoir trouver une maison en location non accessible par les transport en commun. Le sérieux et l'engagement des personnes ont permis de lever plusieurs barrières notamment celles relatives aux risques routiers. Leur attention permet aujourd'hui de faire le constat que la conduite de camions sans permis n'est pas plus accidentogène que la conduite d'un autre véhicule par un conducteur 'ordinaire'.Nous pensons que pour réussir cette expérience il faut mettre en place des soutiens adaptés et une évaluation continue de la prise en charge du véhicule.

Concours: Concours HANDIPARTAGE 2012
Langue d'origine : Français
Mots-clés associés :
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 5 + 5 = ?
Votre réponse: