Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil ADAPEI du Pays de Montbéliard/ADAPEI du Doubs stages en entreprise et déficience intellectuelle
Pour aller plus loin
ADAPEI du Pays de Montbéliard/ADAPEI du Doubs
  • 140 rue Pierre Marti BP 52119 25462 ETUPES Cedex France
  • 0381993200
  • adapeipm@nulladapeipm.asso.fr
  • Service Plus
  • ebanet@nulladapeipm.asso.fr


stages en entreprise et déficience intellectuelle

  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par Service Plus le 18/06/2012

En école spécialisée, des ateliers techniques permettent de découvrir un secteur d'activité.

SERVICE D'INSERTION PROFESSIONNELLE
EN MILIEU ORDINAIRE
POUR PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP MENTAL

POURQUOI UN TEL SERVICE ?



Dès sa création, l'ADAPEI de Montbéliard a voulu développer des ouvertures vers le Milieu Ordinaire.
Suite à la loi de 1987, la technicité dans ce champ d'intervention s'est considérablement accrue.
Aussi, un service, SPECIFIQUE, CENTRALISATEUR et TRANSVERSAL aux besoins des diverses institutions et établissements a été mis en place.
SERVICE PLUS a ouvert ses portes en mars 1989.

Ses missions
- Préparer des jeunes d'I.M.Pro à la vie professionnelle en Milieu Ordinaire, par la mise en place de stages et de formations alternées,
- accompagner des jeunes suivis par un SESSAD vers la formation et l'emploi,
- faciliter le passage de l'Entreprise Adaptée vers le Milieu Ordinaire, par la mise en place de détachements,
- recherche d'emploi, maintien dans l'emploi pour des personnes suivies par le SAVS, par le biais de contrats spécifiques,
- soutien et accompagnement vers l'emploi de demandeurs d'emploi déficients intellectuels non ressortissants A.D.A.P.E.I., issus de diverses sections d'éducation spécialisée.



FORMATION SUR POSTE DE TRAVAIL

Pour notre public, la meilleure formation inclusive se déroule sur poste de travail.

Dans les écoles spécialisées telles que les IMPRO ou classes adaptées de l'éducation nationale, des ateliers techniques permettent de découvrir un secteur d'activité, d'évacuer les craintes ou fausses idées et de s'accoutumer à l'utilisation d'outils.
Par la suite, la découverte du monde du travail en milieu ordinaire et les exigences liées à un poste ne peuvent s'effectuer qu'in situ.

Qu'il s'agisse de stages de découverte pour les plus jeunes, de stages de vérification de projet pour ceux qui ont déjà un peu pratiqué le métier, de stages agréés et longs pour se former au poste et s'intégrer dans l'entreprise ou de contrats de travail en alternance afin de concilier pratique et connaissances générales et techniques.

Un préalable est toutefois à respecter.

Les ateliers techniques des IMPRO doivent, autant que faire ce peut, se « caler » à la réalité du bassin d'emploi. En effet, il vaut mieux préparer les jeunes à des métiers qui recrutent qu'à des secteurs d'activité en difficulté ou inexistants sur le territoire.



UN ITINÉRAIRE PAR ESCALES

L'insertion d'une personne handicapée mentale, requière : un accompagnement fondé sur une relation de confiance, une préparation basée sur une connaissance approfondie de la personne, le développement d'un réseau d'entreprises sensibilisées à la problématique, la mise en place coordonnée, de soutiens socioprofessionnels en interne et en externe de l'entreprise, sans limitation de temps à priori.

L'utilisation du stage en entreprise ou plus exactement des stages affinera cette préparation à l'emploi.

Connaissance d'un secteur d'activité en atelier technique scolaire puis
1er stage pour évacuer Peur & Idée fausse
2ème stage de Découverte du monde de l'entreprise
3ème stage de Formation au poste de travail
4ème stage pour se Qualifier et/ou exercer un métier

Cet accompagnement se déroule en 3 temps : préparation en lien avec l'Éducateur technique, mise en situation de travail avec l'Entreprise et l'Éducateur technique, suivi dans l'emploi avec l'Entreprise.
On imagine cette progression stricte et figée. En fait, selon la personne concernée, on pourra rajouter des stages de découverte ou, au contraire, sauter des étapes superflues.


NOS MOYENS

Un choix de stage s'effectue à partir d'une base de données d'environ 400 entreprises (secteurs marchands, associatifs, publics) qui a été créée et renseignée par les visites sur site des conseillers de Service Plus et notamment de son « Chargé de relations entreprises ».
Cette prospection nécessite une voiture, un P.C. avec programmes dédiés, un téléphone portable, un bureau d'entretien personnalisé.
Ce travail consiste en un « relationnel » continu et précis, tant avec les responsables d'entreprises qu'avec les décideurs. Ce relationnel va porter aussi bien sur de la persuasion que sur du conseil (d'où nécessité d'une veille documentaire & réglementaire constante). L'essentiel de ces interventions nécessite donc essentiellement du temps (prises de rendez-vous, déplacements, saisie informatique), entretiens (d'explication, de présentation, de suivi, de négociation), infos administratives, bilan pédagogique & financier, etc.
La majeure partie du coût est de l'autofinancement par notre association (70%), le reste étant financé par l'État (DIRECCTE) pour le suivi de 25 jeunes & par la Région pour la couverture sociale de certains stages.


BALANCE FAVORABLE

Si on prend les 3 dernières années durant lesquelles nous avons conduit cette action, on voit une augmentation de jeunes concernés et une progression dans les issues positives ou dynamiques (CDI, CDD > 6 mois, Contrats aidés, formation pré-qualifiante ou qualifiante) :
2009 : 12 sorties + pour 27 jeunes soit 44 %
2010 : 16 sorties + pour 28 jeunes soit 57 %
2011 : 21 sorties + pour 31 jeunes soit 68 %

Les autres jeunes ont soit continué l'école soit été redirigés sur le Service public de l'emploi.

Pour autant, on peut se lasser du travail perpétuel de négociations avec les décideurs, surtout lors de périodes de baisse de financements. Quant aux changements incessants de réglementations, ils nous conduisent à rechercher sans arrêt un nouveau statut d'accueil pour la personne afin qu'elle ne soit pas utilisée comme main d'œuvre gratuite et qu'elle puisse bénéficier d'une couverture sociale durant ses stages.

Pour mener à bien ce type de dispositif, une collaboration avec les administrations, responsables d'entreprises et collègues du secteur médico-social & éducatif ne doit pas s'arrêter. Ce côté relationnel est exigeant mais très enrichissant.

Concours: Concours HANDIPARTAGE 2012
Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 50 - 30 = ?
Votre réponse: