Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil AEDE Voyage solidaire à Marrakech pour les résidents du Foyer de vie des Servins, AEDE, France
Pour aller plus loin
AEDE
  • 5, route de Pézarches 75515 Hautefeuille France
  • 01 64 65 63 63
  • aede@nullaede.fr
  • Erik BARTHELEMY
  • erikbarthelemy@nullaede.fr
  • Résidence des Servins


Voyage solidaire à Marrakech pour les résidents du Foyer de vie des Servins, AEDE, France

  • Vie sociale et quotidienne : Autre
  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par Erik BARTHELEMY le 13/12/2012

Voyage humanitaire organisé par des résidents du Foyer des Servins au profit des Enfants des Rues de Marrakech. Un projet qui devrait se renouveler l'année prochaine.

Le Foyer des Servins voyage

La Résidence des SERVINS fait partie de l’association des établissements du domaine Emmanuel (AEDE). Elle est implantée à Nanteuil-les-Meaux depuis 2004. C’est un Foyer de vie avec médicalisation qui reçoit des personnes adultes porteuses de handicap mental avec 37 places en hébergement, un accueil de jour de cinq places et un SAVS de cinq places. Ces personnes sont admises à partir de 20 ans et la moyenne d’âge actuelle est de 45 ans.
L’objectif est d’offrir une diversité de forme d’hébergement et d’activités (occupationnelles ou ESAT à temps partiel) adaptée à chaque projet de vie des résidents.

Le voyage solidaire organisé du 25 mars au 1 avril 2012 par une partie de l’équipe éducative de la résidence s’est construit autour de deux axes principaux. Tout d’abord découvrir un pays différent et une autre culture riche en architecture. Ensuite, créer un lien fort par la rencontre des personnes handicapées avec les enfants de la rue de Marrakech grâce à une action solidaire auprès de deux associations qui œuvrent concrètement sur le terrain en faveur de ces enfants.

Objectif : humanitaire !

Ce projet fut porté par l’idée de transmettre la valeur « humanitaire » à tous les participants de cette aventure au cours de laquelle les joies du voyage et de l’accueil des Marocains auraient une toute autre dimension dans une vision de partage et d’échange.


Le projet a été présenté à huit résidents et à leur famille par une réunion d’information et par un livret de voyage.
Les attentes très fortes, à la fois pour les résidents et pour leurs familles qui ont soutenu de façon concrète ce projet, se traduisaient par un désir fort de « partir » dans un contexte différent. Le Maroc est une destination « touristique » connue et souvent appréciée, mais au-delà de cet enthousiasme c’est le but humanitaire très concret qui s’est imposé pour tous comme une attente « anxieuse » de pouvoir servir l’autre et être utile pour les enfants défavorisés.


Le but final était de réussir « le timing » sur place. Il fallait concilier les achats des fournitures éducatives (besoins définis par les deux associations), trouver les moyens logistiques d’amener ce matériel et rendre visite à ces enfants, tout en offrant à nos résidents des temps de pause et de découvertes « touristiques ».

Les craintes ont tourné autour de la difficulté d’atteindre la cible de 1500 euros fixé pour l’achat des fournitures éducatives sur place, de répondre vraiment à un besoin précis, de trouver sur place les moyens de nos ambitions en une semaine seulement, même si les contacts étaient bien établis avec les associations.
L’équipe craignait également de ne pas pouvoir assurer les conditions les meilleures aux huit résidents (repos, rythme, bien être, maladies), et qu’ils ne puissent pas être pleinement « acteur » de cette action.

Organisation, communication et découvertes

Ce projet s’est construit dès l’automne 2011 autour d’une idée d’un transfert « différent » où la notion humanitaire pouvait se conjuguer avec voyage et découverte.
Quatre éducateurs et l’adjoint de direction ont mis en place des réunions régulières et ont affiné les objectifs de ce projet. Le choix des enfants de la rue a paru intéressant car l’expérience de partenariats locaux en Seine et Marne avec plusieurs centres de loisirs municipaux avait mis en évidence le lien fort et constructif entre les résidents et les enfants.


L’équipe du voyage a contacté, par le biais de sites Internet, plusieurs associations qui travaillaient dans ce secteur en ciblant le Maroc, pays où la logistique et l’accueil pouvaient correspondre avec les besoins « matériels » des résidents (hôpitaux, sécurité etc.). Finalement deux associations œuvrant auprès des enfants de la rue à Marrakech ont été intéressées par cette idée de rencontre avec des personnes handicapées pouvant être porteuses de dons au bénéfice des enfants.
L’étape suivante, après la validation par la direction, fut de communiquer sur ce projet aux familles et aux partenaires locaux et de partager les objectifs afin de recevoir des dons pour l’achat du matériel éducatif demandé par ces deux associations. L’objectif de collecte de 1500 € a largement dépassé les espérances avec plus de 2000 € récoltés pour l’achat du matériel éducatif.


Les résidents ont vécu des moments inoubliables grâce à un accueil très chaleureux des marocains et grâce à ces rencontres chargées d’émotions entre les résidents et les enfants de la rue.
Le programme a été respecté dans son intégralité, tous ont été touchés par l’enthousiasme et la motivation des résidents lors des moments d’achats, de rencontres et de découvertes. C’est ainsi que l’association ATFALOUNA les a accueillis dans ses modestes locaux d’un quartier très pauvre de la médina. Son responsable a expliqué qu’il suivait plus de 300 enfants et adolescents qui vivaient en partie ou totalement dans la rue. Les résidents ont remis les nombreux achats faits pour eux, matériel scolaire et éducatif, et ont vécu un moment extraordinaire de partage et de jeux avec les enfants. Le lendemain l’équipe a visité l’association KEEPSMILING et là aussi a apporté du matériel scolaire et sportif, et autour du thé et des sourires merveilleux des enfants, elle a pu partager un moment très fort. Les quelques journées restantes ont permis aux résidents et encadrant d’admirer Marrakech et ses environs et de gouter les merveilles culinaires marocaines.

Travail d’équipe

Les deux éducatrices ainsi que les deux éducateurs impliqués dans le projet n’ont pas eu besoin d’une formation spécifique et l’adjoint de direction a pu s’appuyer sur son expérience de chef de projet d’une action humanitaire au Tchad auprès d’enfants des rues et préparer les échanges.


Les résidents ont été souvent informés par des réunions et l’équipe encadrante a suivi de près la préparation administrative de ce voyage avec les familles et tuteurs.
Pour financer la partie voyage et hébergement les voyageurs ont pu bénéficier d’une partie du budget « transfert » de l’établissement. Les dons des familles et partenaires ont financé l’intégralité du matériel éducatif remis aux deux associations marocaines.


Les démarches administratives ont été réparties entre les éducateurs du projet chacun ayant une tâche bien précise, et tout le long de l’aventure chaque éducateur était responsable permanent de deux résidents (passeports, argent, change, etc.)

5. Objectif atteint et une seule envie : recommencer !

Les deux objectifs découverte et aide humanitaire ont parfaitement été atteint au-delà des espoirs de l’équipe d’une part grâce à l’accueil chaleureux des marocains en général (hôtel, marché, enfants) pour les personnes handicapées, et d’autre part par le fait que les dons ont été remis intégralement en main propres aux associations.


Ce séjour restera gravé à jamais dans les mémoires des résidents et de l’équipe car il est un mélange de souvenirs de sourires d’enfants, de résidents heureux d’apporter ces quelques dons, et beaucoup de joie.
Les résidents qui ont participé à cette aventure en parlent très souvent ainsi que leur famille et ils ont organisé une soirée « Maroc » au retour où ils ont présenté à tous les donateurs un reportage sur cette action afin de les remercier mais aussi de garder l’idée d’une suite.

Les principales difficultés dans un projet de ce type sont de « cibler » un objectif atteignable dont l’objectif valorisera l’ensemble des acteurs. La connaissance du milieu « humanitaire » est indispensable pour engager des personnes handicapées dans une action « utile » et porteuse de sens. Un contact sur le terrain est également important après avoir bien ciblé l’objectif à atteindre et une année de préparation est un minimum.
L’enseignement principal est que les personnes handicapées mentales accueillies dans nos foyers ont un véritable potentiel et un désir de se mettre au service des personnes défavorisées dans le monde, et que ces rencontres sont bien plus riches pour chacun que de grands discours.

Devant l’enthousiasme et la bonne marche de cette première « mission » il nous a paru évident de donner une suite à ce premier voyage solidaire et nous voulons par cet article attirer votre attention sur ce nouveau projet ou votre participation nous sera très utile !
Le Foyer des Servins a gardé un lien permanent avec l’association ATFALOUNA qui s’occupe de 300 enfants sur Marrakech et avec son responsable ils ont ciblé ensemble un financement qui permettra à ces enfants d’être scolarisés pendant un an. Ce financement correspond à une somme de 6000 € environ.
Le Foyer cherche donc à atteindre cette somme par des actions (marché de noël, lotos, brocantes, concerts, etc.) pour lesquelles toute l’équipe du premier voyage, résidents et éducateurs, s’active.
L’idéal serait également cette année de pouvoir financer une grosse partie de la logistique, (voyage, hébergement) afin de donner plus d’autonomie au projet, et par ces actions le Foyer espère trouver les moyens d’embarquer à nouveau, courant septembre 2013, la même équipe au complet dans le but de remettre en main propre cette somme aux enfants d’ATFALOUNA.


Pour aider les résidents des Servins à donner une suite d’envergure au bénéfice des enfants de la rue de Marrakech vous êtes invités à contacter directement l’établissement : Résidence des Servins, Erik Barthélémy, erikbarthelemy@aede.fr.

Un immense merci d’avance !

Langue d'origine : Français
Justine
23/12/2012 22:59
Superbe projet ! Continuez !
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 10 + 4 = ?
Votre réponse: