Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil Centre de Harthouse Le groupe reporters du projet « Rêve de Norinia », ESAT du Centre de Harthouse, France
Pour aller plus loin
Centre de Harthouse
  • LIEU DIT HARTHOUSE BP 10231 67504 Haguenau Cedex France
  • 03 88 90 77 00
  • directeur@nullcentre-harthouse.fr
  • esat harthouse
  • esatac@nullcentre-harthouse.fr
  • ESAT Centre de harthouse


Le groupe reporters du projet « Rêve de Norinia », ESAT du Centre de Harthouse, France

  • Travail et activité : Activités de jour
  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par esat harthouse le 19/09/2012

Ce projet a duré pendant un an pour en finalité présenter un théâtre d'ombres, qui a eu lieu le 22 juin 2012, basé sur un conte, écrit par AbyGaëlle, présidente de l'association "Rêve de Norinia". Les travailleurs en lien avec des étudiants, se sont familiarisés activement au métier de reporter sur ce spectacle.

Partenariat entre l’Association « Rêve de Norinia » et le Centre de Harthouse

Le Centre de Harthouse est un établissement public médico-social au service d'adolescents et adultes déficients intellectuels ; il comprend un ESAT qui a pour objectifs de poursuivre le développement des compétences par un encadrement adapté, de favoriser l’accès à la formation continue, l’insertion sociale des travailleurs handicapés et l’accès au milieu ordinaire de vie et de travail.

L’ESAT assure des prestations de service d’entretien des locaux et de restauration et accompagne 26 travailleurs handicapés, déficients intellectuels à partir de 20 ans. Leur temps de travail est de 35h hebdomadaire dont 4h de soutien.

De ce fait quatre travailleurs de l’ESAT ont eu la chance de participer au projet « Rêve de Norinia ». Ce projet avait une durée durant 1 an pour en finalité présenter un théâtre d’ombres, qui a eu lieu le 22 juin 2012, basé sur un conte, écrit par AbyGaëlle, présidente de l’association « Rêve de Norinia ». Nora Gruss, vice-présidente, fille d’Arlette Gruss, souhaite entre autre partager avec d’autres handicapés comme elle, la magie du cirque au quotidien, dans une ambiance familiale et conviviale.

Partenariat entre l’IUT et l’ESAT

Un travail en partenariat a pu se mettre en place entre 6 étudiants en première année de DUT « Service et Réseaux de Communication » de l’IUT de Haguenau et 4 travailleurs de l’ESAT du Centre de Harthouse, le groupe « reporters » !

La finalité de ce projet est la réalisation d’un DVD présentant le spectacle et ses coulisses. Ces images permettront à tous les participants et à leurs familles de garder un souvenir impérissable de ce grand moment. Ce DVD est aussi destiné à l’association pour inciter d’autres centres et régions à organiser de tels évènements et à s’investir au cœur de l’association.

Le groupe « reporters » se rendait régulièrement à Harthouse et dans les autres centres qui participaient au projet : le Centre de Harthouse (établissement public médico-social au service d’adolescents et d’adultes déficients intellectuels), l’IMP « Les Glycines » de Haguenau (accueille des enfants de 6 à 14 ans porteurs d’une déficience, avec ou sans troubles du comportement ou de personnalité) et le Centre « Louise de Marillac » de Schiltigheim (accueille des enfants de 3 à 18 ans présentant une problématique sociale avec des troubles du comportement.

Un an de partenariat humain et professionnel

Le groupe « reporters » accompagne les différents groupes : réalisation des marionnettes, création des ponchos, fabrication des personnages en 3D et des instruments de musique, répétitions de danses, de chant et d’acrobaties. Ils se rendent dans les différents centres participants lors de leurs préparatifs, répétitions et profitent lors de ces rencontres pour filmer les ateliers de préparation au spectacle et interviewer les jeunes acteurs.

Tout au long de ce projet les travailleurs de l’ESAT ont eu la chance de pouvoir aider activement les étudiants. Les débuts n’ont pas été facile, ni pour les travailleurs de l’ESAT, ni pour les étudiants de l’IUT… Au début, les étudiants ne maîtrisaient pas toutes les techniques de tournage et de montage requises pour ce projet. Et le monde audio-visuel était aussi bien inconnu pour les travailleurs de l’ESAT.

Mais rapidement ils se sont réellement investis et ont pu apprendre à se servir d’un appareil photos numérique et d’une caméra, tenir la perche et le micro pour le son, interviewer les acteurs et même participer à un cours de « montage vidéo » à l’IUT afin de créer leur propre montage.

Une action bien favorable pour les travailleurs

De nombreux points positifs ont été relevé par les travailleurs :

  • « Ce travail de partenariat m’a beaucoup plu, car j’ai tissé des liens forts avec les étudiants et ça m’a permis d’avoir des nouveaux amis… »
  • « Je suis contente d’avoir pu apprendre à prendre des photos, désormais je sais également comment faire pour enregistrer des photos sur un ordinateur et les imprimer »
  • « Au début je ne voulais pas être filmé car étant très timide le stresse m’envahissait, par contre une fois lancé je ne regrette pas d’avoir fait l’effort de parler devant la caméra ».

Les travailleurs de l’ESAT ont également pu réaliser un numéro spécial du magazine ECHOS, qui est un magazine interne du Centre de Harthouse, retraçant toute la partie préparation et déroulement au spectacle ainsi que le ressentit de chaque acteur, en y incluant les photos prises par les travailleurs. Ce magazine a été distribué à chaque acteur du projet aussi bien du Centre de Harthouse, qu’aux partenaires et aux familles des jeunes. Le but de ce projet est de pérenniser le « groupe reporters », constitué de travailleurs ESAT lors des évènements festifs mis en place.

Concours: Concours HANDIPARTAGE 2012
    Langue d'origine : Français
    Mots-clés associés :
    Ajouter un commentaire

    Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

    Question: 15 - 5 = ?
    Votre réponse: