Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil APEIM Association de Parents d'Enfants Inadaptés de l'Ile Maurice Christian, un ancien usager désormais au cœur de l'équipe éducative, a l'APEIM de Trianon, Ile Maurice.
Pour aller plus loin
APEIM Association de Parents d'Enfants Inadaptés de l'Ile Maurice
  • Lotissement Belzim - Trianon Maurice
  • 467-1711
  • apeim@nullintnet.mu
  • Irene Alessandri
  • ialessandri.apeim@nullintnet.mu


Christian, un ancien usager désormais au cœur de l'équipe éducative, a l'APEIM de Trianon, Ile Maurice.

  • Travail et activité
  • Afrique : Maurice
  • Fiche d'expérience

Par Irene Alessandri le 24/02/2012

En l'intégrant dans l'équipe éducative, L'APEIM a montré un exemple aux autres entreprises qu'un usager pouvait être reconnu socialement
Le contexte
 
L’APEIM, association des parents d’enfants inadaptés de l’île Maurice, a été créée en 1970. Elle compte 4800 bénéficiaires, dont 700 reçoivent un service régulier assuré par environ 100 membres du personnel. Installée dans 6 régions de l’île, elle a ouvert des services d’intervention précoce, d’inclusion en maternelle, primaire et collège, des écoles spécialisées, des visites à domicile et des ateliers pour des adultes. 
A Trianon, sont installé des Ateliers qui accueillent environ 50 adultes. L’un des ateliers est consacré à la menuiserie. Christian en est le responsable.   
Christian est né en juillet 1966. Il souffre d’un retard léger et d’un problème auditif.
Il est appareillé mais ne souhaite pas porté ses prothèses auditives.
Il vit avec ses parents et sa sœur  à Glen Park (Ile Maurice).
Il a été scolarisé à l’APEIM.
 
Une reconnaissance sociale, objectif de l’APEIM
 
 
Christian est arrivé à l’APEIM en 1978 à l’école de Vacoas dans le groupe  des moyens. En 1979 il rentre à l’atelier bois à Mouton Sathan à St Paul.
Là, il apprend les techniques du travail du bois et développe des aptitudes et un savoir faire.
Il est employé en 1989 comme aide éducateur sur l’atelier bois.
Il manquait d’éducateurs pour encadrer les jeunes et Christian avait acquit de la dextérité et des gestes professionnels.
En l’intégrant dans l’équipe éducative, L’APEIM (association de parents d’enfants inadaptés de l’Ile Maurice) voulait ainsi montrer l’exemple aux autres entreprises qu’un usager pouvait être reconnu socialement.
 
 
Les différentes étapes du parcours
 
En 2003, l’éducateur de jardin a démissionné et l’équipe lui a confié le groupe jardin avec 8 usagers.
Le chef de service et un éducateur l’ont formé au métier de jardinier.
Après  6 mois de formation il était capable de prendre en charge seul le groupe, il est reconnu ensuite éducateur.
 
En 2007, Christian est transféré sur l’atelier de Bonne Mer où l’activité agriculture est en pleine expansion.
Il doit mettre en place toutes ces techniques acquises auparavant. A ce moment il se sent valorisé et il sent qu’on lui fait confiance.
 
En avril 2010, il est employé à Trianon pour faire l’agriculture biologique + l’atelier bois.
 
Un changement de statut pas évident
 
L’équipe a du s’adapter à son nouveau statut. Il n’était plus un usager mais un nouveau membre de l’équipe à part entière.
Christian à ce moment  a du prendre du recul par rapport aux autres usagers et assumer pleinement son changement de statut.
 
 
Quelles évaluations faites-vous aujourd’hui ?
 
Bernard Delangre  (chef de service des ateliers de Trianon ) nous parle d’une « succès story » une belle réussite ! !
Ce n’est pas une insertion mais plutôt une inclusion dans l’équipe.
Il n’y a pas de différence entre nous, il a des responsabilités au même titre qu’un autre éducateur.
Il ne participe pas aux écrits mais en revanche il s’implique activement au bilan des usagers.
 
 
Quelles évaluations en tirez-vous ?
 
 
Christian a été le premier usager embauché par l’APEIM.
Il a ouvert la porte aux autres usagers dans l’établissement.
 
 
Bernard Delangre.
    Langue d'origine : Français
    Ajouter un commentaire

    Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

    Question: 15 - 5 = ?
    Votre réponse: