Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil Groupes d'Entraide Mutuelle Groupe d'Entraide Mutuelle pour personnes adultes handicapées psychiques, Association Vivre, France
Pour aller plus loin
Groupes d'Entraide Mutuelle
  • 26,avenue Général Leclerc 92340 Bourg La Reine France
  • 06 21 88 13 96
  • contact.eclaircie@nullyahoo.fr
  • Béatrice Uwambaje Georget
  • ibaba12@nullyahoo.fr
  • Groupes d'Entraide Mutuelle


Groupe d'Entraide Mutuelle pour personnes adultes handicapées psychiques, Association Vivre, France

  • Inclusion : Accessibilité
  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par Béatrice Uwambaje Georget le 20/07/2012

Le GEM est « un outil d'insertion dans la cité, de lutte contre l'isolement et de prévention de l'exclusion sociale de personnes en grande fragilité"

Contexte et spécificité du dispositif GEM

La maladie mentale isole, enferme et entraine dans la plus part des cas un repli sur soi. Le but principal des GEM est d'aider les personnes à s'ouvrir aux autres, à lutter contre leur isolement et le repli sur soi. Le principe de base dans un GEM c'est l'ENTRAIDE entre pairs.Soutenir les capacités des personnes à pouvoir prendre soin d'eux et des autres, c'est poser comme postulat de base que ces capacités existent, même si tout semble prouver le contraire.Le nouveau cahier des charges du 13 juillet 2011 précise que les GEM sont des structures de prévention et de compensation de la restriction de participation à la vie en société. Ils ne constituent pas des établissements ou services médicosociaux au sens de l'article L.312-1 du Code de l'action sociale et des familles -, mais peuvent se définir comme un collectif de personnes animées d'un même projet d'entraide et doivent s'efforcer d'être une passerelle permettant aux personnes qui le fréquentent de retrouver une vie sociale satisfaisante et, le cas échéant, de recourir à des soins et à un accompagnement adaptés. Les trois GEM dont nous nous occupons accueillent des adultes

Création des Groupes d'entraide Mutuelle dans l'Association VIVRE

« Au vu de la prévalence des troubles psychiques graves et persistants dans la population et des constats sur les handicaps résultant de ces troubles, le besoin d'aide et d'accompagnement des personnes handicapées psychiques pour leur vie quotidienne et leur participation sociale, auquel ne peuvent seules répondre les actions de soins, se pose avec ampleur et de manière souvent aiguë. En effet, la plupart de ces personnes sont à charge de leur famille, certaines se trouvent en errance. Par ailleurs, ces quarante dernières années, beaucoup de patients ont quitté l'hôpital où ils passaient leur vie, pour la cité. Cette évolution ne s'est que très partiellement traduite en revanche par la mise en oeuvre des solutions d'accompagnement que cette nouvelle situation appelle.' La loi du 11 février 2005 apporte sur ce point une contribution décisive, notamment dans la mise en place des Groupes d'Entraide Mutuelle. Pour nous, c'est la concrétisation de la conviction que les handicapés psychiques, sont porteurs de capacités, d'aptitudes leur permettant d'être elles mêmes les responsables d'initiatives collectives et des projets

Historique et Évolution des GEM dans VIVRE

En collaboration avec l'UNAFAM (Union Nationale des Amis et Familles de Malades Psychiques) des Hauts de Seine et de Paris, l'Association Vivre parraine depuis fin 2006 la création et le développement des trois Groupes d'Entraide Mutuelle (GEM) dont deux sont situés sur les Hauts de Seine et un autre sur Paris 16e. Au départ on a des familles adhérentes à l'UNAFAM qui projettent de créer un GEM. Elles se rapprochent de l'Association VIVRE pour son expérience dans l'accompagnement des publics présentant des troubles psychiques et des difficultés d'insertion. Une démarche structurée dont j'assure le pilotage depuis 2006 est menée qui donne naissance au développement à chacun des trois GEM. Dans un esprit d'entraide, de solidarité, et de partage tous les membres-usagers chacun selon son rythme et ses potentialités sont invités à prendre une part dans la définition du fonctionnement et de l'organisation des projets qui ont lieu dans le GEM. Ils y prennent progressivement des initiatives et y exercent des responsabilités. La spécificité du dispositif tient de la participation de chaque membre du GEM à la vie associative et citoyenne.

Ressources

Grâce à la subvention de l'État (3 fois 75000euros), du Conseil Général du 92 (2 fois 30000euros) et de la CPAM 92 (3000euros); nous avons pu avoir un local dédié pour chaque GEM et recrutés des professionnels:9 animateurs (3,40 ETP) et une chef de service à 0,60ETP . Au coeur des villes et proche de toutes les commodités, chaque GEM est ainsi relié à la vie du lieu, du quartier,de la ville où il est géographiquement implanté. Plusieurs intervenants (animateurs professionnels et bénévoles,et animateurs-usagers)s'investissent au quotidien pour faire vivre et avancer chacun des trois GEM.Les trois GEM parrainés par VIVRE se sont tous constitués formellement en association loi 1901 qui progressivement, s'initient à l'autonomie et à la responsabilisation.

Ils disposent d'un bureau et d'un conseil administration et d'un comité de pilotage. Elles sont accompagnées chacune et sous ma responsabilité par une équipe d'animateurs et de bénévoles. Les liens de partenariat ont été tissés avec le monde associatif, le secteur psychiatrique et les communes environnants. Certains de ces liens ont été formalisés au travers des conventions. Les 3 GEM sont sous la direction de la DG VIVRE

Le GEM comme structure innovante

Le GEM se situe comme un des points d'appui important dans le parcours de l'usager, en complémentarité avec les autres structures. Il est le lieu où s'exprime le plus librement l'autonomie de l'usager. L'expérience de 5 ans des GEM nous a démontré, combien le dispositif GEM est le contraire même de « l'hyper-protection » : Le GEM fonctionne de manière « normale » lorsque les accueils et activités sont tenus par les usagers dans ou hors les murs. Il s'agit d'un mode « lacunaire », c'est-à-dire, dans lequel les initiatives des usagers ne sont pas seulement favorisées, mais sont rendues nécessaires par les lacunes de l'organisation. Ainsi, tout en prenant les précautions essentielles et utiles, le fonctionnement du dispositif GEM est à l'opposé de « l'hyper-assistance » qui priverait l'usager d'initiatives et de la possibilité de confronter ses choix et décisions à leurs conséquences : Ne pas être là tout le temps, ne pas répondre à tous les besoins, organiser des vides, des absences au niveau de la vie du GEM, permet aux membres de prendre et d'avoir une véritable place, une place de citoyen à part entière.

Concours: Concours HANDIPARTAGE 2012
Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 15 - 5 = ?
Votre réponse: