Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil CAPs - Carrefour d’Accompagnement Public social Des ouvriers d’ESAT du grand Est sont formés par leurs pairs à la représentation et à la délégation, Nancy, France
Pour aller plus loin
CAPs - Carrefour d’Accompagnement Public social
  • 4, rue Léon Parisot 54110 ROSIERES-AUX-SALINES France
  • + 33 (0)3 83 48 14 12
  • contact@nullcaps-54-51.com
  • Jean Pierre Boissonnat
  • jean-pierre.boissonnat@nullcaps-54-51.com
  • CAPS


Des ouvriers d’ESAT du grand Est sont formés par leurs pairs à la représentation et à la délégation, Nancy, France

  • Travail et activité : Formation
  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par Jean Pierre Boissonnat le 08/01/2015

Des ouvriers formateurs du CAPs, accompagnés par un éducateur technique spécialisé, dispensent la formation à d’autres ouvriers d’ESAT et leur accompagnateur dans le grand Est et au-delà.

           

1- Le contexte          

Les lois du 02 janvier 2002 et du 11 février 2005 affirment et réaffirment le droit pour les usagers d’exercer pleinement leur citoyenneté, d’être entendus et d’être représentés dans l’établissement au travers notamment du conseil de la vie sociale (CVS). Ce CVS est un « minimum » mais d’autres moyens existent pour porter haut la parole de l’usager dans l’établissement et faire en sorte qu’il exerce pleinement sa citoyenneté.

Le CAPs met en œuvre depuis déjà une quinzaine d’année différentes commissions dans lesquelles les ouvriers d’ESAT participent avec les professionnels et des élus à la vie de l’établissement : CPF (Commission permanente de formation), CCO (Commission consultative des ouvriers) et CHSCT.

Après avoir observé le degré de représentativité des ouvriers dans d’autres établissements et l’implication des délégués de chaque commission au CAPs, il nous a paru possible de mettre en place une formation, menée en partie par les ouvriers d’ESAT, sur cette notion de délégation et de représentation des ouvriers par leurs pairs.

 

2 - La finalité

Cette formation est dispensée par des ouvriers d’ESAT du CAPs pour des ouvriers d’ESAT du Grand Est de la France ou plus loin selon la demande. Les ouvriers formateurs, accompagnés par un éducateur technique spécialisé, dispensent la formation à d’autres ouvriers d’ESAT et leur accompagnateur. Les stagiaires sont de futurs délégués de l’établissement où est dispensée la formation ou des ouvriers exerçant déjà la fonction de délégué et qui souhaitent échanger autour de leur pratique.

- Objectifs :

Sensibiliser les stagiaires aux textes de lois encadrant la représentation des usagers en institution sociale et médico sociale.
Sensibiliser  à l’exercice de sa citoyenneté dans et en dehors de l’institution (droit de vote, droits et devoirs…)
Outiller les participants sur les différents aspects de la représentation de leurs collègues : posture de délégué, enjeux, communication, relation…

 

Les axes prioritaires

Sensibiliser les usagers et les professionnels au moyen d’actions de formation aux droits des usagers
Faire converger les droits des usagers des structures……..adaptés aux parcours.

 

3- La réalisation

Description du dispositif

La formation dure une journée. L’équipe de formation est constituée d’un ETS et de 3 ouvriers formateurs du CAPs.

La journée alterne des apports théoriques et des jeux de rôles et mises en situation. L’ETS intervient surtout sur les apports théoriques et est garant du temps et de l’enchainement des séquences de travail. Les ouvriers formateurs encadrent les séquences de travaux pratiques, les jeux de rôles et suscitent la réflexion des participants par l’apport de leur expérience de délégué.

Mise en œuvre

La construction et la mise en œuvre de la formation ont demandé un an et demi de préparation, temps nécessaire non seulement à l’élaboration du contenu pédagogique de la formation (devant être adapté à un public d’ESAT) et au passage par les futurs formateurs ouvriers du statut de délégué à celui de formateur de délégués.

L’équipe de formation était prête en juin 2014. A ce jour, une première session de formation a été dispensée à 10 ouvriers de l’ESAT « les eaux bleues » de Liverdun (54) en juillet. Cette première expérience fut très positive, tant pour les participants que pour les formateurs ou les ETS qui accompagnaient les formateurs.

Pour cette première, une difficulté supplémentaire s’est ajoutée au stress et à la sensation de saut dans l’inconnu. Le public à qui était dispensé la formation était en majorité mal voyant voir non voyant. Il a donc fallu, dès cette première, que les formateurs adaptent leur pratique et les supports écrits.

 

4 - Les moyens

 

Projet initié en novembre 2012 , mis en œuvre en juillet 2014

 

Les acteurs

La formation a été construite par le SAPMO (service d’accompagnement professionnel en milieu ordinaire) du CAPs, constitué de 4 éducateurs techniques spécialisés (ETS) et d’un chef de service et par 8 ouvriers d’ESAT du CAPs, tous délégués de leurs collègues dans au moins une des commissions de l’établissement citées plus haut.

Comment et combien ?

La construction de la formation n’a pas généré de coût particulier en dehors des temps de réunion de préparation entre le SAPMO et les ouvriers.

La formation que nous proposons est payante. Ce choix de dispenser cette formation contre rémunération (nous avons d’ailleurs récemment obtenu auprès de la DIRECCTE notre numéro d’agrément comme organisme de formation) s’inscrit dans la volonté non pas de profit mais de valorisation des ouvriers formateurs et de crédibilité du dispositif.

Le coût pédagogique pour la journée est d’environ 45€ par stagiaire.

 

La communication

Ce dispositif est totalement innovant mais néanmoins récent. Nous avons fait peu de communication à ce jour autour de cette formation. Nous prévoyons de solliciter notre réseau d’établissements ainsi que les établissements adhérents du GEPSO pour la faire connaitre et développer l’activité.

 

5- Et pour l'avenir ?

Les résultats

Les résultats sont d’abord positifs auprès des ouvriers formateurs : rencontrer d’autres usagers dans d’autres établissements, se confronter à d’autres fonctionnements, changer de statut, faire part de son vécu etc… Tout ces éléments ont énormément enrichi les formateurs tant dans leur réflexion que dans leurs savoir-être.

Les stagiaires ont eux aussi fait part de leur satisfaction quant aux apports de cette journée de formation. Sur un plan théorique d’abord mais aussi et surtout dans les échanges avec les formateurs et le partage d’expériences.

 

Evaluation et suivi

La satisfaction des stagiaires évoquée ci-dessus a notamment été recueillie au cours d’une évaluation à chaud de la formation. Les stagiaires ont pour la plupart trouvé matière à réflexion au cours de la journée, ce qui encourage bien évidemment à poursuivre la démarche. Les professionnels qui accompagnaient le groupe de stagiaires ont pu également faire part de leur point de vue qui fut largement positif.

Du côté des formateurs, une réunion de « débriefing » a eu lieu quelques jours après la formation afin qu’ils évaluent eux-mêmes leur prestation, ce qu’il fallait poursuivre et les points à améliorer.

 

Quelques conseils et témoignages

Un tel projet, totalement innovant, n’a pas été facile à mettre en place. On se heurte au départ à quelques scepticismes voire réticences, essentiellement sur deux aspects :

Les ouvriers auront-ils la capacité d’endosser l’habit de formateur ?
Le fait que la formation soit payante n’est-t-il pas un frein à sa pérennité ?

La réponse à la 1ère question est positive. Les 8 ouvriers engagés dans le dispositif sont aujourd’hui en capacité de se présenter devant un groupe de stagiaires et jouer leur rôle.

La réponse à la 2ème question  trouvera réponse au fil du temps mais la première expérience montre que l’aspect économique est vite dépassé au profit de l’intérêt pédagogique et de la richesse des échanges engendrés par le dispositif.

Il est en tout cas évident que si cette formation reçoit le label régional sollicité, son crédit et sa viabilité n’en seraient que multipliés…

 

Coordonnées de la structure, porteur du projet

CAPs (Carrefour d’Accompagnement Public Social)

4, rue Léon Parisot – 54110 Rosières-aux-Salines

Type de structure : établissement médico social

Directeur Général : Jean-Pierre BOISSONNAT - 03 83 48 81 18

jean-pierre.boissonnat@caps-54-51.com

 

Coordonnées du contact

Sébastien ANDREI

Chef de service du SAPMO – 03 83 48 14 12

sebastien.andrei@caps-54-51.com

 

Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 15 - 5 = ?
Votre réponse: