Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil ADAPEI DU CANTAL DANSE-THERAPIE, POLYHANDICAP et AUTISME A LA MAISON D'ACCUEIL SPÉCIALISÉE D'ARON
Pour aller plus loin
ADAPEI DU CANTAL
  • rue Laparra de Fieux 15000 AURILLAC France
  • 04.71.48.44.97
  • adapeiasso@nulladapei15.com
  • BERGZOLL Dominique
  • masarondir@nulladapei15.com
  • MAISON D'ACCUEIL SPECIALISEE LA FEUILLERAIE


DANSE-THERAPIE, POLYHANDICAP et AUTISME A LA MAISON D'ACCUEIL SPÉCIALISÉE D'ARON

  • Intégration scolaire
  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par BERGZOLL Dominique le 19/09/2012

Une danse-thérapeute intervient en MAS auprès de personnes polyhandicapées et/ou autistes déficitaires. Des résultats apparaissent, les visages et les bras s'ouvrent.

ORGANISATION: Las MAS d'Aron, située à Aurillac (Cantal) doit 'assurer de manière permanente aux personnes qu'elles accueillent l'hébergement , les soins médicaux et paramédicaux ou correspondant à la vocation des établissements, les aides à la vie courante et les soins d'entretien nécessités par l'état de dépendance des personnes accueillies, les activités de vie sociale, en particulier d'occupation et d'animation, destinées notamment à préserver et améliorer les acquis et prévenir les régressions de ces personnes'. Les conditions d'entrée dans une Maison d'Accueil Spécialisée sont les suivantes: elles 'reçoivent, conformément aux dispositions de l'article L. 344-1 et sur décision de la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées,des personnes adultes qu'un handicap intellectuel, moteur ou somatique grave ou une association de handicaps intellectuels, moteurs ou sensoriels rendent incapables de se suffire à elles-mêmes dans les actes essentiels de l'existence et tributaires d'une surveillance médicale et de soins constants ». Extraits du CASF. Nous accueillons 56 personnes telles que décrites ci-dessus, agées de 25 à 75 ans, certains étant porteurs d'autisme.

FINALITÉ DE L'EXPÉRIENCE: permettre à des résidents très handicapés, ayant peu ou aucune autonomie physique, d'éprouver des sensations corporelles, d'esquisser quelques mouvements des bras ou des jambes, de relever leur visage, de regarder, d'entendre et de réagir à des musiques, des rythmes... L'objectif final était une ouverture aux autres, à l'environnement, pour la personne polyhandicapée et/ou autiste, par et dans une relation individualisée avec la danse-thérapeute. Les craintes étaient les suivantes: peur d'un arrêt de la part de la danse-thérapeute face au plurihandicap des résidents, peur de l'incompréhension du personnel pour cette démarche, peur de ne pouvoir saisir la réaction des résidents face à cette nouvelle activité.

ETAPES DU PROJET: Il nous a fallu environ un an pour mettre en oeuvre ce projet de danse-thérapie au sein des 2 établissements de la MAS. 1/Recherche d'une danse thérapeute. Ceci a été facilité par le fait qu'une école de danse renommée est installée à Aurillac ('La Manufacture'). De nombreux professionnels de la danse viennent séjourner voire s'installer dans la ville. 2/Entretiens avec les cadres de la MAS pour échanger sur les attentes des deux parties et valider le projet et l'intervenant. 3/Rencontre des professionnels de la MAS et de la danse-thérapeute retenue. 4/Travail avec les équipes pour le choix des résidents qui travailleront avec la danse-thérapeute. 5/Négociations avec la danse-thérapeute sur la prestation: définition des objectifs, cadrage des séances: durée, nombre par résidents, rythme... Nous avons aussi abordé le sujet des bilans, des comptes-rendus pour que cette activité s'intègre aux projets personnalisés des résidents concernés par l'activité. 6/ Présentation de la danse-thérapeute aux dirigeants de l'association pour qu'ils appréhendent le projet de façon qualitative. 7/Signature d'une convention de partenariat. 8/Démarrage de l'activité début 2011.

RESSOURCES: 1/Projet mené dans le calme. Pas d'urgence. 2/ Projet co-élaboré avec les chefs de service et les accompagnants des résidents. L'association a également été associée dès le début de la démarche. 3/Financièrement, le budget des vacations de la danse-thérapeute a été pris sur la ligne 'Psychomotricité' puisque nous n'avions plus de psychomotricienne. Environ 2000€ par trimestre. 4/Matériellement, nous avons acheté le matériel demandé par la danse-thérapeute (environ 1000€), y compris le matériel pour aménager la salle. La danse-thérapeute utilise différents espaces dans la MAS: salle de psychomotricité, salle Snoezelen, parc à l'extérieur,... Dépenses échelonnées.

EVALUATION 18 MOIS PLUS TARD: Résultats surprenants et encourageants. 1/Les résidents ont évolué : leur rapport à leur propre corps et au corps des autres a changé. Certains résidents acceptent maintenant d'être touchés sans que cela soit une souffrance pour eux. Ils vont même parfois chercher la main de la danse-thérapeute pour qu'elle la pose sur leur bras. 2/Des résidents en fauteuil roulant, recroquevillés sur eux-mêmes, relèvent plus souvent la tète, regardent les personnes qui leur parlent, font quelques gestes,.. 2/La danse-thérapeute a créé un groupe de danse avec quelques résidents plus mobiles. Ils savent désormais se dire bonjour lorsque le tambour retentit, se tenir par la main, aller l'un vers l'autre pour se saluer,... 3/Difficultés apparues: certains résidents reviennent difficilement des séances avec la danse-thérapeute. Ils demandent la même intensité de relation aux accompagnants, sur le groupe de vie. Or il y a 8 ou 10 résidents sur les groupes et les accompagnants ne sont pas danse-thérapeute. La frustration des résidents est à gérer par les équipes. Certaines voudraient alors mettre fin à cette activité. Des échanges sont régulièrement organisés .

Concours: Concours HANDIPARTAGE 2012
Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 15 - 5 = ?
Votre réponse: