Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil Les Pep 09 Le dispositif Palenqueto pour permettre l’inclusion des enfants différents dès la petite enfance, Ariège, France
Pour aller plus loin
Les Pep 09
  • 13 rue du Lieutenant Paul Delpech 09000 Foix France
  • 05 61 02 83 10
  • secretariat.siege@nulllespep09.org
  • Sophie Larive
  • palanqueto.siege@nulllespep09.org
  • service petite enfance


Le dispositif Palenqueto pour permettre l’inclusion des enfants différents dès la petite enfance, Ariège, France

  • Enfance : Petite enfance
  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par Sophie Larive le 26/10/2015

L’objectif principal du dispositif est d’accompagner les équipes petite enfance du département de l'Ariège (professionnelles petite enfance et assistantes maternelles) dans l’accueil de l’enfant à besoins éducatifs particuliers (enfant en situation de handicap avéré ou non). Ce dispositif œuvre en faveur de la prévention des troubles précoces, et l’accueil pour tous dès le plus jeune âge.


Eléments de contexte

Le dispositif Palanqueto («Palanqueto» en occitan signifie passerelle) existe depuis décembre 2011. Ce dispositif a été pensé et crée par les "Pep 09" (L’association des Pupilles de l’Enseignement Public du dépatement de l'Ariège) (1) et financé  au titre d’un appel à projet de la Caisse Nationale des Allocations Familiales. Ce dispositif  a été coordonné, et impulsé dans un premier temps, par une éducatrice spécialisée qui avait longtemps exercé dans un Centre d'action médico-sociale précoce (2) (C. Désarnaud). Actuellement et ce depuis septembre 2014, je coordonne le dispositif.

Le dispositif est né de l’idée  de créer sur le territoire, un lieu de référence, ressource en matière d’accueil de jeunes enfants en situation de handicap. Dans ce cadre là, l’éducatrice spécialisée du dispositif intervenait régulièrement  sur ce lieu repère, une crèche située à Foix. Rapidement, le dispositif a dû évoluer vers une action plus large et diversifiée afin de répondre aux besoins des équipes petite enfance du département souvent démunies face à des enfants présentant certaines difficultés et ayant besoin d’un accueil plus spécifique.
De fait, il a semblé plus pertinent de créer un dispositif itinérant, pouvant se déplacer au sein des structures ‘petite enfance’ du département et pouvant répondre ainsi aux demandes et besoins d’équipes parfois isolées sur le territoire (le territoire ariégeois est peu peuplé et assez étendu)

Le dispositif fait partie du réseau « les p’tits pep », réseau national qui œuvre en faveur de la petite enfance, propose des journées thématiques, crée des outils pour les professionnels afin d’améliorer l’accueil des jeunes enfants.

Objectifs du Dispositif

L’objectif principal du dispositif est d’accompagner les équipes petite enfance du département (professionnelles petite enfance et assistantes maternelles) dans l’accueil de l’enfant à besoins éducatifs particuliers (enfant en situation de handicap avéré ou non).


Ce dispositif œuvre en faveur de la prévention des troubles précoces, et l’accueil pour tous dès le plus jeune âge.
Dans ce cadre là, j’interviens sur les crèches et crèches familiales du département en fonction de la demande des équipes. De manière générale, je suis sollicitée pour des enfants âgés de 3 mois à 4 ans présentant des troubles divers, essentiellement du comportement, émotionnels, de la relation, ainsi qu’auprès d’enfants présentant des « signes » de troubles envahissants du développement (TED).

Le fonctionnement du dispositif

De manière concrète, mon intervention consiste, d’une part à être à l’écoute des équipes et de leurs difficultés rencontrées dans l’accueil de tel enfant, à observer l’enfant en question sur la crèche afin de voir comment ce dernier fonctionne et enfin de croiser mes observations avec celles de l’équipe afin de trouver ensemble des pistes, des « solutions » pour améliorer l’accueil de cet enfant. Je rencontre aussi les parents des enfants pour lesquels je suis intervenue. Il est important d’associer les parents à l’accueil de leur enfant. Ils peuvent nous aider à mieux comprendre leur enfant et à l’inverse ils peuvent avoir besoin d’un espace pour exprimer les difficultés qu’ils rencontrent dans le quotidien avec leur enfant. Ils ont besoin d’être soutenus et accompagnés lorsqu’ils sont fragilisés et mis à mal par le comportement de leur enfant. Il s’agit d’être ensemble autour de l’enfant, de co-construire, d’avoir conscience qu’on peut s’apporter mutuellement entre professionnels et parents.


Le travail en partenariat avec les parents se fait de manière assez fluide même si certains parents peuvent parfois émettre des résistances à me rencontrer mais cela est assez rare. Il s’agit de respecter leur temporalité.
Le dispositif essaie aussi de travailler avec les différents professionnels qui gravitent autour de l’enfant dans une démarche de partenariat/réseau, mais il est parfois plus difficile de se rencontrer. Les raisons sont souvent de type organisationnel ou tout simplement une question d’habitude.

Evaluation, enseignements

Aujourd’hui, en ce qui concerne le dispositif, le travail en partenariat existe mais il reste toujours à construire et à entretenir. Il s’agit là d’un de mes objectifs pour cette année 2015-2016. Je pense qu’un travail pourrait être possible avec d’autres acteurs du territoire.
Nous réfléchissons aussi à la pertinence de travailler en lien avec l’école maternelle mais nous ne savons pas encore comment et si cela serait possible (à voir avec la Caf et l’éducation nationale). Le dispositif tel qu’il est actuellement a été en effet pensé pour des enfants accueillis au sein d'établissements d'accueil du jeune enfant (EAJE).


L’utilisation du dispositif par un nombre croissant d’EAJE (3) sur le département montre l’intérêt et la pertinence de ce type de projet. Les équipes petite enfance reconnaissent que le fait de travailler avec le dispositif leur permet de rompre avec un certain isolement, de voir l’enfant et ses difficultés autrement, avec un autre regard, neutre et extérieur à la structure et donc, de prendre de la distance avec certaines situations et de souffler un peu… De plus, depuis que le dispositif existe, un certain nombre d’enfants du département ont pu être orientés et bénéficier d’une prise en charge précoce sur le Centre d'action médico-sociale précocece qui me semble être très positif pour eux !


Sophie Larrive, éducatrice spécialisée, coordinatrice du dispositif Palanqueto

 

(1) L’œuvre des Pupilles de l’Enseignement Publique est créée en 1915. Cette œuvre se définit dès son origine comme œuvre de secours et d’assistance mais aussi d’éducation : éducation à la solidarité, éducation par la solidarité.

(2) Un Centre d'action médico-sociale précoce ou CAMSP est en France une structure entrant dans la catégorie des établissements et services sociaux ou médico-sociaux destiné au dépistage, au diagnostic, au traitement, à la rééducation et au suivi des enfants présentant un handicap avant leur scolarisation (de 0 à 6 ans)

(3) Les Etablissements d’accueil du jeune enfant (EAJE) accueillent collectivement des enfants de moins de 6 ans.Il existe plusieurs types d’EAJE : crèches, halte-garderies, micro-crèches, jardins d’enfants…

Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 5 + 5 = ?
Votre réponse: