Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil INOV'HAND Une plateforme ressources de travail et d’échange pour faciliter la vie à domicile des personnes handicapées, Linghosheim, France
Pour aller plus loin
INOV'HAND
  • 24, rue du Château 67380 LINGOLSHEIM France
  • +33 (3) 88 77 56 17
  • s.coelsch@nullinovhand.fr
  • Sandrine Coelsch
  • s.coelsch@nullinovhand.fr


Une plateforme ressources de travail et d’échange pour faciliter la vie à domicile des personnes handicapées, Linghosheim, France

  • Vie sociale et quotidienne : Autre
  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par Sandrine Coelsch le 01/03/2016

Pôle ressource pour Handeo, Inov'hand facilite la vie à domicile des personnes ayant un handicap par : un appui conseil à la professionnalisation des intervenants de l'aide humaine, un service d'intermédiation et de coordination pour soutenir la continuité des parcours de vie, le droit au répit et l'autonomie des personnes handicapées, la recherche et l'innovation pour développer la qualité de vie et diversifier l'offre de services.
 
1. Le contexte
 
La Plateforme « Handicap » d’Inov’hand agit sur l’ensemble du territoire alsacien, historiquement basée dans le département du Bas-Rhin (67), à Lingolsheim, dans les locaux du siège de l’ADAPEI du Bas-Rhin qui nous met à disposition un bureau et des moyens généraux. 
 
Inov’hand est une association de droit local, créée en novembre 2008 à l’initiative de l’ADAPEI du Bas-Rhin. Elle regroupe des personnes morales et des personnes qualifiées dans le domaine des handicaps et du secteur de l’aide à domicile, pour développer et mettre en oeuvre des réponses, adaptées et de qualité, aux besoins des personnes concernées par le handicap à domicile. Pour ce faire, plutôt que d’agir sur un territoire de proximité en développant des services à domicile spécialisés pour les personnes en situation de handicap et leurs aidants familiaux, Inov’hand a décidé d’agir avec un rayonnement géographique étendu, mais limité à la Région Alsace, pour que toute personne concernée par le handicap à domicile puisse trouver des réponses appropriées à ses besoins. C’est dans cette perspective qu’Inov’hand s’est constituée plateforme ressources pour :
 
- D’une part amener les structures « traditionnelles » de l’intervention à domicile à se professionnaliser dans le domaine des handicaps. Les services que nous leur proposons sont, pour beaucoup, la conduite d’actions de formation ciblées au regard des besoins des professionnels. Nos formations sont généralistes, abordent des spécificités de handicap, ou encore concernent des thématiques de vie des personnes en situation de handicap. Nous proposons de plus d’animer des groupes d’analyse de la pratique professionnelle de façon traditionnelle ou de manière appliquée à des situations de vie pour lesquelles Inov’hand intervient par ailleurs au titre de l’intermédiation et de la coordination. Enfin et pour faciliter l’adaptation des organisations de service des structures de l’aide à domicile, nous leur apportons de l’information, leur proposons une ingénierie, des conseils et nous les accompagnons dans le cadre de la labellisation Cap’Handéo ;
 
- D’autre part, nous accompagnons toute personne et famille concernée par le handicap à domicile à organiser et à mettre en place un/des services à domicile appropriés et qui soient, le cas échéant, coordonnés et complémentaires avec les autres services/acteurs professionnels en place. Ce service d’intermédiation et de coordination apporte de l’information et des conseils aux personnes et familles concernées par le handicap à domicile. Mais aussi et à leur demande propre, celle de leurs proches, des travailleurs sociaux/médico-sociaux qui les accompagnent ou ceux de la MDPH, nous les orientons après évaluation des attentes et besoins vers les services en capacité de répondre. Nous leur proposons alors d’assurer l’interface avec les organismes de l’aide à domicile et nous les accompagnons à mettre en place leurs interventions à domicile. Quand la situation le nécessite, nous proposons un suivi et une coordination avec les professionnels intervenant auprès des mêmes personnes accompagnées.
 
Enfin et dans le cas des situations les plus complexes ou difficiles, nous proposons d’assurer une médiation pour identifier les points critiques et les aider à démêler les discordances.
Nous intervenons auprès de toute personne concernée par le handicap à domicile, que la reconnaissance de handicap soit établie ou en voie de l’être, sur la région Alsace. Cela, quelle que soit la situation de vie de la personne, son âge, son parcours, les spécificités d’expression du handicap, … 
 
Notre action en direction des professionnels concerne principalement les intervenants de l’aide à domicile dite traditionnelle (auxiliaires de vie sociale, assistant de vie aux familles, agent à domicile, technicien de l’intervention sociale familiale, garde d’enfant à domicile, assistant maternel, …). Mais progressivement et au regard du développement du maillage territorial pour améliorer la cohérence et la continuité des parcours de vie des personnes en situation de handicap, nous développons une offre de formation à destination des professionnels du secteur médico-social et de la santé (aides médico-psychologiques, aides-soignants, infirmiers à domicile…).
 
2. La finalité de l’expérience
 
Notre Plateforme a pour vocation de ne pas laisser les personnes handicapées à domicile sans solution ou face à des réponses insatisfaisantes. Aussi, nous agissons en soutien au droit au répit, pour la conciliation de la vie familiale/vie professionnelle, pour la qualité de l’aide et de l’accompagnement…, en agissant sur la diversification et la complémentarité des offres de services existante, voire même l’expérimentation d’offres de services innovantes et transposables. 
 
Les offres existantes (SAVS, SAMSAH, Accueils de jours, SAAD…) restent souvent limitées à leur propre périmètre d’intervention et ne permettent pas suffisamment de faire le lien ou d’agir sur le développement de services complémentaires aux leurs, ni à éviter les ruptures de parcours ou encore à rendre plus cohérentes les interventions respectives de plusieurs services/structures auprès des mêmes personnes accompagnées. Les services de la MDPH 67 ne sont pas plus en capacité d’assurer ces relais, cette coordination de proximité, ce dont INOV’HAND s’est alors emparé.
 
3. La mise en œuvre, le déroulement
 
En 2009, nous avons démarré l’activité de formation par l’expérimentation d’une formule innovante de sensibilisation des professionnels de l’aide à domicile aux handicaps (2 modules thématiques, 4 groupes formés). La méthode associait des apports théoriques, faits par des professionnels de terrain experts, avec des stages pratiques en établissement médico-social. La rencontre des uns et des autres nous a donné une visibilité sur les besoins réels des professionnels, ce qui nous a permis de développer au fil des ans des réponses de formation sur mesure, mais aussi de proposer une interface directe avec les personnes concernées par le handicap à domicile, l’intermédiation et la coordination. 
 
Ces deux premiers services (formation et intermédiation/coordination) sont très complémentaires pour repérer et analyser les besoins, puis pour rechercher comment adapter des réponses et sur quoi agir. 
 
Enfin, notre ingrédient fédérateur consiste à assurer une animation territoriale pour produire des rencontres et des liens entre tous ces acteurs (professionnels de l’intervention à domicile, professionnels spécialisés des handicaps, familles et personnes concernées par les handicaps). Ainsi nous agissons sur le développement du maillage territorial, la connaissance réciproque, l’émergence de collaborations complémentaires pour le bien-vivre à domicile des personnes en situation de handicap. 
 
Le projet et l’innovation constituent le fil conducteur de nos développements et de la structuration de nos services. Aujourd’hui nous proposons une offre de formation exhaustive (27 thèmes au catalogue), nous réalisons plus d’une trentaine de sessions par an, soit près de 250 participants. De plus, nous accompagnons en moyenne près d’une quarantaine de personnes concernées par le handicap à domicile chaque année et notre action est connue et reconnue de la majorité des acteurs institutionnels, de l’aide à domicile, et du domaine médico-social, avec une ouverture qui tend vers le secteur de la santé.
 
4. Les moyens dont vous avez eu besoin ?
 
Depuis 2010, 2 personnes sont employées à temps plein, l’une sur l’intermédiation et la formation, l’autre sur le développement des projets, le maillage territorial et la direction de l’association. Ces moyens humains restent insuffisants pour répondre à l’ensemble des besoins, la difficulté principale restant la recherche d’équilibre budgétaire. 
 
Le fonctionnement d’une Plateforme repose sur des financements multiples : vente de prestations (formations, accompagnement à la labellisation Cap’Handéo, conseil/expertise…), subventions de projets, subvention de fonctionnement, d’investissement, réponses à appels à projets… 
 
5. Quelle évaluation faites-vous aujourd’hui ?
 
Depuis 2009, nous sommes intervenus auprès de 252 personnes concernées par le handicap à domicile pour les soutenir dans la recherche et la mise en œuvre de prestations adaptées. C’est près de 70% de nouvelles situations rencontrées chaque année, et près de 30% que nous accompagnons d’année en année. Nos objectifs sont atteints car très mesurés au regard de la fragilité de notre modèle, mais il reste bien insuffisant au regard des personnes en besoin d’accompagnement.
 
La formation des intervenants de l’aide à domicile nous a ouvert la possibilité d’orienter de façon ciblée les personnes handicapées vers les services appropriés et de qualité, tout comme de développer les partenariats avec ces derniers dans le cadre de leurs professionnalisation « handicap ». Une démarche totalement gagnante/gagnante. 
Aujourd’hui, les services traditionnels de l’intervention à domicile avec lesquels nous travaillons n’ont plus besoin d’être « initiés » ou sensibilisés aux handicaps. Ils ont davantage besoin de faire évoluer leurs pratiques au regard de spécificités de handicap, de problématiques familiales atypiques, et d’aller plus avant dans l’analyse des pratiques professionnelles.
 
Malheureusement, les services à domicile restent encore trop souvent sur leur réserve dans le cadre des possibilités de coopérations qu’ils pourraient développer au bénéfice de leurs organisations, de leurs salariés et des personnes bénéficiaires de leurs services (mutualisations, partenariats de complémentarité de services, …). 
 
Même si des émergences se font sentir sur le développement collaboratif inter-structures, l’animation de ce secteur professionnel concurrentiel, où se côtoient associations et entreprises marchandes, connaît une limite d’intérêt ou d’effort du fait que les heures générées par les « personnes handicapées accompagnées » ne représentent qu’une marge minime du volume d’heures totales tous publics prestés (soit en moyenne 10 à 20 % du volume total). Les structures de l’aide à domicile avec lesquelles nous travaillons démontrent de ce fait d’une réelle volonté éthique et d’une déontologie dédiée aux personnes fragilisées et handicapées. 
 
L’engagement de ces structures à nos côté ne permet pas de faire de notre modèle économique atypique un modèle pérenne, eu égard notamment aux évolutions des politiques publiques et des contraintes financières auxquelles les structures de l’aide à domicile doivent faire face.
 
Les enseignements que nous tirons de notre expérience sont plus que positifs et très riches sur les approches de la connaissance de l’Autre à tous les niveaux (individuels, institutionnels…), du respect, de la volonté de l’initiative collective, en somme du développement du vivre ensemble. Notre expérience produit de l’inclusion, fait évoluer les perceptions connotées sur la question du handicap et participe à la reconnaissance métier des intervenants de l’aide à domicile dans le champ de l’accompagnement et de l’aide humaine aux personnes en situation de handicap. Rien que pour cela, elle vaut d’être poursuivie et dupliquée, toutes contraintes bien pesées (cf.infra).
Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 5 + 5 = ?
Votre réponse: