Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil U.L.I.S Pro Stage filé en entreprise pour des élèves en situation de handicap mental en Ulis Pro
Pour aller plus loin
U.L.I.S Pro
  • 19 route de Turckheim 68040 Ingersheim France
  • 03.89.27.92.40
  • upiproschwendi@nullgmail.com
  • Isabelle Colesse
  • upiproschwendi@nullgmail.com


Stage filé en entreprise pour des élèves en situation de handicap mental en Ulis Pro

  • Travail et activité
  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par Isabelle Colesse le 07/05/2012

Le stage filé permet à l'élève d'être 2 jours par semaine en formation professionnelle dans le but de préparer un apprentissage.

UN STAGE FILE C'EST QUOI? Les jeunes porteurs de handicap mental accueillis au sein d'une Ulis Pro peuvent avoir besoin de temps pour valider leur projet professionnel. Certaines filières professionnelles comme les métiers de bouche ne sont pas dispensées dans les lycées. Afin de permettre à ces jeunes d'appréhender sur la durée le métier qu'ils ont choisis et avant de s'engager dans une formation diplômante, nous pouvons mettre en place des stages filés. Ceux-ci consistent tout simplement à trouver une entreprise qui va accepter de prendre le jeune un à 2 jours par semaine sur une période assez longue, voire sur toute l'année scolaire. Les stages se font principalement dans les métiers de bouche, mais aussi les travaux paysagers, la restauration, la peinture, la maçonnerie... En fait chaque nouveau projet professionnel est l'occasion d'organiser un stage dans une filière non encore explorée.

DEUX REGARDS POUR UN MEME BUT. Ces stages permettent à chacune des 2 parties, élève et tuteur, sous des aspects différents, d'apprendre à se connaitre et à évoluer. Pour les jeunes qui devront faire un apprentissage, c'est un tremplin avec un début d'acquisition de gestes techniques professionnels. Pour tous, ceux qui pourront suivre une formation en lycée ainsi que pour les autres, c'est se confronter à tous les droits, devoirs, plaisirs ou contraintes d'un poste. Cela permet également de confirmer, par le retour des tuteurs, si le jeune a les capacités professionnelles, sociales pour le métier et de valider le projet professionnel. Enfin, le jeune peut également voir sur le long terme si son choix lui convient, s'il se sent capable de se lancer dans la formation diplômante. Lorsque le projet n'est pas confirmé par l'une ou l'autre partie, ce n'est pas du temps perdu car pour le jeune, des acquisitions sont toujours transposables et pour le tuteur, c'est la découverte enrichissante d'un autre public.

TOUS POUR UN. S'il le peut, l'élève qui arrive en Ulis commence à suivre une formation dispensées dans un lycée. Si ce n'est pas possible, car pas d'enseignement en lycée, mais que le projet est clair, l'élève, la famille, essaye de trouver un stage filé (généralement auprès d'un ancien maître de stage). Quelques fois, l'enseignant d'ULis (ou le Sessad) peut aider et trouver la place de stage. L'enseignant prend toujours contact avec l'entreprise, pour bien expliquer les modalités du stage filé et les caractéristiques du stagiaire. Le fait que ce soit sur des jours fixes permet à l'entreprise de s'organiser. Une convention est signée entre lycée-famille-entreprise. Le stage peut s'arrêter sur la demande d'une des parties mais après concertation sauf s'il s'agit de la mise en danger du jeune ou de l'équipe qui l'accueille. Après deux mois environ, un premier bilan est fait entre l'enseignant et le tuteur pour pérenniser ou non le stage filé. En utilisant les référentiels d'un examen, on peut demander au tuteur de valider des items sur des tâches exécutés par le jeune afin de lui fournir un porte-feuille de compétences qu'il peut mettre en avant chez d'autres patrons.

DU CULOT ET DES RELATIONS. La mise en oeuvre de ces stages n'est pas très compliquée mais demande de la disponibilité pour l'enseignant ce qui n'est pas toujours compatible entre son obligation de présence en lycée et les horaires de l'entreprise. Mais il y a toujours moyen d'y parvenir si on reste souple et qu'on ne compte pas ses heures. Les élèves d'Ulis viennent d'un secteur géographique étendu, ce qui signifie que l'on privilégiera le lieu du stage plutôt à proximité du domicile pour éviter des temps de transport important à un public plus rapidement fatigable. Cela peut parfois être une contrainte car l'enseignant ou le Sessad se fait un réseau de professionnels plutôt dans son entourage géographique, notamment par les stages plus courts et donc a plus de difficultés à aider un jeune à trouver, s'il est domicilier plus loin. Cela est aussi à prendre en compte pour les visites car cela prend du temps sachant que c'est toujours l'intérêt du jeune qui prime. Pour finir il reste toujours la bonne vieille méthode du démarchage par téléphone ou 'faire appel à un ami' ou à l'ami d'un ami qui a un ami....

TESTE ET APPROUVE. Ces stages filés sont très intéressants pour le jeune. Cela lui impose un cadre, une obligation d'autonomie, de la débrouillardise en cas d'aléas. Ensuite, contrairement à des stages de 3 semaines où il ne devient 'opérationnel' vraiment que dans la dernière semaine, il se doit d'être en mesure de se mettre rapidement 'dans le bain'. Une tâche qu'il a déjà effectuée doit pouvoir être acquise assez rapidement sans que le tuteur ait à tout lui réexpliquer systématiquement. Si tout se passe bien, le jeune gagne en confiance en lui et devient donc encore plus opérationnel. Ce stage est un vrai tremplin pour aller vers l'apprentissage. L'avantage aussi, pour le stagiaire et pour le patron, c'est une reconnaissance réciproque d'où une offre d'embauche en apprentissage plus facile, voir même en CDI alors que le jeune pourra ne pas avoir pu valider son CAP. Ce sont ses compétences qui feront la différence.

Concours: Concours HANDIPARTAGE 2012
Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 15 - 5 = ?
Votre réponse: