Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil A.I.R.H.M. Association Internationale de Recherche scientifique en faveur des personnes handicapées mentales Journée d'étude de l'Association Internationale de Recherche scientifique en faveur des personnes Handicapées Mentales, 3 juin 2013
Pour aller plus loin
A.I.R.H.M. Association Internationale de Recherche scientifique en faveur des personnes handicapées mentales
  • - 75000 Paris France
  • 0000
  • regine.scelles@nulluniv-rouen.fr
  • Valérie Decamp
  • valerie.decamp@nullunamur.be
  • AIRHM Belgique-Luxembourg


Journée d'étude de l'Association Internationale de Recherche scientifique en faveur des personnes Handicapées Mentales, 3 juin 2013

  • Inclusion : Citoyenneté / Transport
  • Source de savoir scientifique
  • Europe : Belgique
  • Source

Par Valérie Decamp le 24/04/2013

Journée d’étude de l’Association Internationale de Recherche scientifique en faveur des personnes Handicapées Mentales, Organisé à la Faculté de droit de l’Université de Namur, Par le Centre Droits Fondamentaux Lien Social et la cellule Handicap, Sur le thème « La contribution de la société civile au suivi et à l’application de la convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées »

 Le processus d’intégration sociale et d’émancipation des personnes ayant un handicap mental ou une déficience intellectuelle repose sur la reconnaissance progressive de leurs droits : les droits civils et la protection des personnes, les droits économiques, sociaux et culturels, le processus d’inclusion et la contribution sociale, les droits politiques, l’engagement et la participation politique.

 

Une diversité d’outils onusiens ont marqué cette évolution pour la reconnaissance de leurs droit, comme la Déclaration des droits du déficient mental en 1971, la Déclaration des droits des personnes handicapées en 1975 et, plus récemment, la Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées.

 

La récente Convention de l’ONU vise à « promouvoir, protéger et assurer la pleine et égale jouissance de tous les droits de l’homme et de toutes les libertés fondamentales par les personnes handicapées et de promouvoir le respect de leur dignité intrinsèque » (article 1). D’après les statistiques avancées par Quinn et Degener (2002, p.10), « plus de 600 millions de personnes, soit 10% environ de la population mondiale souffrent d’une quelconque incapacité. Plus des deux-tiers vivent dans des pays en développement.

 

Seulement 2% des enfants handicapés de ces pays ont accès à l’éducation ou bénéficient de services adaptés à leurs besoins. Le lien entre l’invalidité, d’une part, la pauvreté et l’exclusion sociale, de l’autre, est direct et avéré, partout dans le monde ». La présente journée a pour but de faire le point sur certains aspects de l’exercice des droits des « personnes ayant une déficience intellectuelle ou un handicap mental ».

 

Les partenaires de ce symposium sont invités à échanger sur la nature des droits des personnes, sur les obstacles à l’exercice de ces droits ou sur les pratiques innovantes visant à promouvoir leurs droits.  

Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 5 + 5 = ?
Votre réponse: