Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil Association Nationale pour la Prévention des Handicaps et pour l'Information ANPHI - Vivre FM Quand la radio, outil d'information, devient outil de formation
Pour aller plus loin
Association Nationale pour la Prévention des Handicaps et pour l'Information ANPHI - Vivre FM
  • 16 rue de Courcelles 75008 Paris France
  • 01 56 88 40 20
  • Vincent Lochmann
  • vincent.lochmann@nullvivrefm.com


Quand la radio, outil d'information, devient outil de formation

  • Vie sociale et quotidienne : Insertion professionnelle
  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par Vincent Lochmann le 21/06/2012

L'association ANPHI, via sa radio Vivre FM proposent à des personnes attientes de troubles psychiques, une formation aux techniques de la communication. Ils réapprennent à s'exprimer, avoir confiance.
1. Le contexte

L’ ANPHI, Association nationale pour la prévention des handicaps et pour l’information, « créée en 1986, […] poursuit ses engagements et ses actions visant à informer les personnes handicapées, leur entourage et la société civile afin de favoriser la prise en compte des droits des personnes handicapées et de faciliter les processus d’intégration sociale qui peuvent exister dès lors que l’on remédie au manque d’information sur le sujet. »
L’ANPHI est l’organisme gestionnaire de la radio VivreFM en Ile-de-France et du centre de formation et d’initiation aux métiers de la radio pour les personnes victimes d’ « accidents » de l’ordre de la santé mentale (handicaps psychiques, traumatismes crâniens, accident vasculaire cérébral).
VivreFM est la radio hertzienne d’Ile-de-France dédiée à la thématique du handicap, de l’autonomie et de la solidarité. Sa programmation est axée sur l'actualité générale du handicap et sur les thèmes de la vie courante.
Le centre de formation situé à Paris (rue Cino del Duca) permet aux personnes de se remettre d’un « accident de parcours » et de se réinsérer socialement et professionnellement.
Ce centre est un espace intermédiaire entre les structures de santé mentale, sociales, et de l’emploi, offrant un cadre professionnel adapté aux stagiaires et à leur demande.
 
2. La finalité de l'expérience
 
Le but  des stages de formation de l’ANPHI est de permettre à des gens qui ont eu un accident de vie, quelle que soit la difficulté qu’ils aient eu, de se remettre dans une insertion sociale et professionnelle.
Cette insertion socioprofessionnelle passe par l’apprentissage ou ré-apprentissage de l’utilisation des outils informatiques, des outils de recherche d’information, par une familiarisation avec son environnement de travail, des prises de paroles et d’initiatives …
A l’origine, Anne Voileau, fondatrice de la revue Etre et de l’ANPHI, également fondatrice et directrice de la radio VivreFM, souhaitait inclure une action de formation dans des projets de média, pour ne pas être seulement un spectateur des situations de handicap mais aussi contribuer à faire avancer les choses modestement. Les séquences de découverte de l’outil radio participent pleinement au processus de retour à l’estime de soi, de resocialisation, puis d’aide à l’insertion sociale et professionnelle. Le handicap devient une force, une spécificité, qui crée de la diversité, de la richesse.
 
3. La formation
 
Les personnes sont orientées par des CMP, CMPP, ou des lieux d’accompagnement (SAVS) sur proposition des professionnels ou bien elles postulent directement quand elles connaissent la radio et le centre de formation.  
La formation dure environ 6 semaines, au centre de formation rue Cino del Duca à Paris et les stagiaires passent par différents ateliers : histoire de la radio, techniques d'expression, utilisation du micro, techniques d'enregistrement, de réalisation et de diffusion, techniques de mise en forme…
Le samedi et le dimanche, VivreFM ouvre également son antenne aux stagiaires de l’atelier radio.
 
A l'issue de la session de formation, un bilan et une évaluation en milieu de travail sont établis, qui permettent à la personne d'accéder plus facilement au milieu ordinaire.
 
Après, ceux qui le peuvent et le souhaitent, font un stage à la radio où ils se perfectionnent et contribuent à l’antenne. Ils font un véritable travail de radio, avec passage à l’antenne, très important pour eux pour pouvoir s’écouter et découvrir le fruit de leur travail !
 
4. Le centre de formation
 
Les personnes qui suivent la formation sont encadrées par un comédien pour travailler sur la diction et la prise de parole en public notamment. Un animateur radio professionnel travaille lui sur la rédaction de type radiophonique, sur les techniques d’interview orales et écrites, sur l’histoire de la radio. Un psychologue est également présent tout comme un formateur en informatique et Technologies de l’Information et de la Communication.
De nombreux bénévoles se mobilisent également pour faire fonctionner la radio et l’enrichir : même si ces personnes ne sont pas des professionnels de la radio, elles ne sont pas là par hasard.
 
Sur le plan financier, le fonctionnement d’une radio est un défi de tous les jours ; il est difficile de durer et de se renouveler pour rester attractif. VivreFM bénéficie des aides de collectivités, d’entreprises et de donateurs particuliers.
 
Au niveau technique et matériel, le centre de formation est équipé d’un studio et du matériel nécessaire à l’apprentissage des techniques de base de différents métiers liés à l’activité radiophonique. En suivant un stage d’approfondissement et de perfectionnement à la station VivreFm, les personnes s’initient après la formation à un véritable travail radiophonique.
 
5. Quelle évaluation aujourd'hui ?
 
VivreFM et le centre de formation travaillent en proximité avec des entreprises pour un retour vers l’emploi, ou au moins un pas en avant dans le chemin vers le retour à l’emploi
L’ANPHI travaille étroitement avec le Club Etre qui est un club d’entreprises et de chargé de mission handicap monté par Anne Voileau autour de la revue Etre. Grâce à ce club Etre, de nombreuses personnes retournent vers l’emploi entre 1 et 3 ans après la formation. Les chiffres sont difficiles à définir car le parcours des personnes n’est pas direct, elles peuvent avoir encore un accident en chemin mais revenir à l’emploi 2 ou 3 ans après… Néanmoins, grâce au contact avec les organismes prescripteurs de la formation, l’ANPHI est informée sur le retour dans l’emploi des personnes dans les années qui suivent la formation, et constate un certain progrès et en tout cas un retour à une vie sociale. 
D’anciens stagiaires sont même devenus des contributeurs, des chroniqueurs bénévoles à la radio et ils retrouvent par ce biais une activité professionnelle-bénévole, une activité sociale.
 
Les difficultés que peut rencontrer l’ANPHI sont liées à la radio dans la mesure où la spécialisation sur le handicap ne doit pas la transformer en ghetto et elles sont également inhérentes à la nature des troubles des personnes, en regard de la performance sur la durée. Les personnes peuvent être performantes sur un mois, deux mois, trois mois mais à un moment elles décompensent et sont « perdues ». C’est d’ailleurs toute la question pour les entreprises, cette notion de « fiabilité » d’inscription des personnes dans la durée, de la consolidation des bases pour être moins sujet aux aléas des ces troubles psychiques avec leurs hauts et leurs bas.
 
On ne peut que conseiller l’utilisation de la radio comme outil pour créer du lien et de la socialisation car la radio est un média « génial », qui va vite, qui est léger. La radio est un formidable outil pour créer du lien et VivreFm en est la preuve car elle rassemble des parcours et des profils extrêmement différents, de l’étudiant en journalisme de Sciences Po à l’ancien cadre qui a subi un accident de vie et se reconstruit petit à petit, en passant par des personnes aveugles. C’est un lieu de socialisation, de construction d’un projet commun, sur lequel on peut allier à la fois l’information, le technique, et le sensible.
Langue d'origine : Français
Mots-clés associés : ,
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 5 + 5 = ?
Votre réponse: