Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil Organisations Assistance aux jeunes handicapés du Bénin


Assistance aux jeunes handicapés du Bénin

  • Nombre d'utilisateurs : 1

  • Nom du responsable : MADAME PULCHERIE SAÏZONOU
  • Date de création : 16 NOVEMBRE 2004
  • Adresse : ABOMEY CALAVI
    01 BP 4129 COTONOU
    Bénin Afrique
  • Téléphone : 00229 95952291 - 97084888
  • Email : ajhb_ong@nullyahoo.fr
Notre objectif: promouvoir l’autonomisation des handicapés tisserands de Ouaké par l’appui en équipement de matériel et outils de tissage et le renforcement de leur niveau de professionnalisme.

Projet de l'organisation

Depuis sa création en 2006, AJHB œuvre pour faire progresser le bien être social. Ses principales activités sont: La prise en charge des orphelins et enfants vulnérables (enfants abandonnés) à travers les orphelinats; l'animation rurale (Éducation des femmes, lutte contre la malnutrition, organisation des femmes en groupement pour le financement des activités génératrices de revenus, etc...); l'assistance apportée aux jeunes filles et jeunes gens en situation difficile (Écoute, conseil et orientation) par l'intermédiaire des centres d'apprentissage et de promotion féminine; - la visite et l'assistance aux personnes âgées et aux pauvres; - la prise en charge des personnes handicapées (appareillages, opérations chirurgicales pour la correction du handicap ou pour la pose de valve aux enfants hydrocéphales, etc...); Elle œuvre également pour la justice sociale et le développement durable. Elle s'efforce de promouvoir les droits fondamentaux tels que le droit à l'éducation, à l'alimentation, au soin de santé primaire tout en cherchant à accroître l'égalité des chances.

L'éducation qu’elle soit formelle ou non formelle,  représente quoiqu’on dise le meilleur outil d'ouverture et de liberté. C’est ce qui amène les jeunes handicapés tisserands de la commune de Ouaké, en quête de leur autonomisation à se constituer en groupement et à initier leurs pairs en tissage.

Ce groupement, traversant la crise de croissance, en rupture sociale, expriment diversement le besoin d’acquisition de nouvelles connaissances et compétences en tissage afin d’améliorer la qualité de leur production, de faire face efficacement à la concurrence.
La résolution d’une partie de cette principale problématique d’autonomisation évoquée sous plusieurs axes par les jeunes tisserands de Ouaké vivant avec un handicap est :


-    Formation de recyclage en tissage ;
-    Equipement en matériel et outils de travail.